0

Gabon : les formations de l'opposition rejoignent Ali Bongo

Aeg Camerounweb Ce n'est pas le premier revirement observé

Thu, 9 Sep 2021 Source: www.camerounweb.com

• L’Union du Progrès pour la démocratie(UPD) et ses militants ont rejoint l’Association politique Agir Ensemble pour le Gabon( AEG)

• l’Association politique Agir Ensemble pour le Gabon(AEG) est une formation pro-Bongo

• Ce n'est pas le premier revirement observé


L’Union du Progrès pour la démocratie(UPD) s’est fait absorber par l’Association politique Agir Ensemble pour le Gabon( AEG). La cérémonie de cette fusion absorption s'ets tenue ce samedi 04 septembre à Libreville. Brice Arnaud Ondo Minko et Grégoire Sébastien Elabane, respectivement Président de l’AEG et Président de l’ex UPD ont signé l’acte d’absorption des militants du parti politique pour l’association politique.

Une formation politique se joint à Ali Bongo

C'est la deuxième fois que l’Association politique Agir Ensemble pour le Gabon( AEG) qui réalise une absorption politique en son sein. Les militants de l’Union du progrès pour la démocratie(UPD) ont signé leur adhésion au nouveau parti. Pour son fondateur Grégoire Sébastien Elabane, cette adhésion massive n’est pas un sacrifice. Il a souligné leur désir à travailler en étroite collaboration avec AEG qui soutient la politique sociale du Président Ali Bongo Ondimba. Il a également précisé qu’il a répondu à la main tendue du Président Ali Bongo Ondimba." Les Gabonais doivent se réunir. Nous devons nous tenir la main dans la main . Cela ne sert à rien de s’éparpiller ".

Ce n'est pas la première

Le climat politique est très dynamique au Gabon, alors que Ali Bongo et ses partis satellites travaillent beaucoup pour convaincre les icones de l'opposition. L’opposant Armand Makouaka, un militant actif du Parti pour le développement et la solidarité sociale (PDS), de Séraphin Ndaot Rembogo, avait rejoint en août, avec quelques un de ses partisans le Parti démocratique gabonais (PDG).

Il faut toutefois rappeler qu'il n'était pas le premier opposant à rejoindre de façon aussi retentissante les rangs du parti au pouvoir. Le PDG qui veut maximiser ses chances aux prochaines élections présidentielles et législatives de 2023, a initié une vaste opération de recrutement des militants de l’opposition. Des poids y ont déjà ait leur grand retour à l’instar de René Ndemozo’Obiang, Frederic Massavala Maboumba et bien d’autres.

Il faut s'interroger sur les dessous de ces brusques revirements, qui sans aucun doute, ont fait l'objet de contrats bien ficelés, au-delà des considérations liés aux calculs politiques personnels. Par ailleurs, cela repose la problématique de l'intérêt idéologique au dessous des adhésions aux partis politiques.

Source: www.camerounweb.com