0

Guerre : l'Ukraine pourrait-elle rejoindre l'UE, et comment la Russie pourrait-elle réagir ?

Volodymyr Zelensky.png Le président Volodymyr Zelensky a lancé la demande d'adhésion à l'UE

Thu, 23 Jun 2022 Source: www.bbc.com

L'Ukraine est sur le point de devenir un candidat officiel à l'adhésion à l'Union européenne (UE), première étape vers l'entrée dans le bloc des 27 pays.

Les dirigeants de l'UE devraient soutenir cette initiative lors d'un sommet qui se tiendra les 23 et 24 juin.

Le président ukrainien a averti que la Russie pourrait intensifier ses attaques militaires en représailles à cette décision.

Qu'est-ce que l'UE ?

L'Union européenne est une union économique et politique entre 27 pays européens, créée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

Les biens, les services et l'argent circulent librement entre les États membres. Les citoyens de l'UE peuvent vivre et travailler partout dans l'Union. Elle gère une monnaie européenne unique, l'euro, qui est utilisée par plus de 340 millions de personnes dans 19 des 27 pays de l'UE.

Les États membres appliquent des normes communes dans un certain nombre de domaines, dont la sécurité alimentaire, l'agriculture et les droits du travail.

L'UE accorde également des subventions aux régions les plus pauvres d'Europe pour les aider à renforcer leur économie.

Pourquoi l'Ukraine veut-elle adhérer à l'UE ?

Le président Volodymyr Zelensky a lancé la demande d'adhésion à l'UE cinq jours après l'invasion de son pays par la Russie en février 2022.

Il a demandé à pouvoir adhérer immédiatement, mais le processus pourrait prendre des années.

L'adhésion à l'UE présenterait des avantages financiers. Mais la principale motivation de l'Ukraine n'est pas d'ordre économique, affirme le Dr Zach Paikin, du groupe de réflexion Centre of European Policy Studies à Bruxelles.

"L'adhésion à l'UE établirait fermement l'Ukraine comme un État européen indépendant et souverain", dit-il. "Elle ne serait pas simplement une partie du monde russe."

Comment les pays rejoignent-ils l'UE ?

Tout d'abord, la Commission européenne, la fonction publique de l'UE, évalue si un pays est un candidat approprié.

Elle examine s'il dispose d'un gouvernement stable et démocratique, s'il respecte les droits de l'homme et s'il a une économie de marché libre.

Tous les membres actuels de l'UE doivent donner leur accord avant qu'un nouveau pays puisse devenir candidat.

S'il est retenu, le pays doit adopter toutes les lois et réglementations de l'UE. Cela prend normalement plusieurs années.

Enfin, le pays signe un traité d'adhésion que tous les autres pays de l'UE doivent ratifier.

Combien de temps faut-il pour adhérer à l'UE ?

Pour les récents adhérents que sont la Bulgarie, la Roumanie et la Croatie, l'ensemble du processus a duré entre 10 et 12 ans.

L'Albanie, la Macédoine du Nord, le Monténégro et la Serbie sont des candidats officiels depuis des années, mais leurs demandes sont au point mort.

La Turquie est devenue candidate en 1999. Toutefois, ses négociations d'adhésion ont été interrompues en raison de préoccupations relatives aux droits de l'homme dans le pays.

La Moldavie, voisine de l'Ukraine, a été acceptée comme candidate le même jour que l'Ukraine. La Géorgie a également posé sa candidature, mais on lui a dit qu'elle devait procéder à de nouvelles réformes.


Comment l'Ukraine s'intégrerait-elle dans l'UE ?

  • Plus grande superficie de tous les pays de l'UE : 603 550 km² (233 032 miles²)
  • Cinquième plus grande population : 44,13 millions d'habitants
  • Le PIB annuel par habitant de l'Ukraine est de 3 724 dollars (3 040 livres sterling), soit un neuvième de la moyenne européenne.
  • Elle vend déjà à l'UE 30 % de toutes les céréales qu'elle importe.

Quels sont les liens actuels de l'Ukraine avec l'UE ?

Depuis 2017, l'Ukraine peut commercer avec les États de l'UE sans payer de droits de douane, dans le cadre d'un accord dit d'association.

Le pays avait déjà payé des droits de douane moins élevés après avoir rejoint la zone de libre-échange approfondie et complète de l'UE en 2016.

Dans le cadre de sa préparation à la demande d'adhésion, l'Ukraine a déjà modifié un grand nombre de ses lois et règlements afin de se conformer aux normes de l'UE.

Que doit-elle faire d'autre ?

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, estime que "du bon travail a été fait", mais que l'Ukraine doit procéder à d'autres "réformes importantes".

Il s'agit notamment de renforcer l'État de droit, d'améliorer les droits de l'homme, de réduire le pouvoir des oligarques et de s'attaquer à la corruption.

"L'Ukraine doit également mettre en place une économie de marché à part entière, explique le chercheur Zach Paikin, ce qui est difficile pour une république post-soviétique."

Un autre défi consistera à assainir le système judiciaire ukrainien, qui a été largement critiqué.

Comment l'adhésion à l'UE a-t-elle aidé les nouveaux venus ?

Depuis son adhésion il y a 15 ans, le revenu national de la Roumanie a triplé et celui de la Bulgarie a doublé.

L'UE a donné des dizaines de milliards d'euros à ces deux pays par le biais des Fonds européens structurels et d'investissement. Ceux-ci soutiennent le développement économique en construisant, par exemple, de nouvelles routes et de nouveaux ports.

Entre 2014 et 2020, la Bulgarie a reçu 11,2 milliards d'euros et la Roumanie 35 milliards d'euros.

Toutefois, Transparency International affirme qu'une grande partie de cet argent a été perdue à cause de la corruption.

La Bulgarie reste en queue de peloton de l'UE en termes de salaires, de santé et d'éducation, mais la Roumanie est passée de la deuxième à la sixième place des pays les plus pauvres.

Selon la Banque mondiale, quelque 1,5 million de Bulgares et 4 millions de Roumains ont profité de la politique de "libre circulation" de l'UE pour se rendre à l'étranger. Les critiques craignent que cette "fuite des cerveaux" ne nuise aux perspectives d'avenir des deux pays.

Comment la Russie a-t-elle réagi à la perspective d'une adhésion de l'Ukraine à l'UE ?

Bien que le président Vladimir Poutine se soit montré très critique à l'égard de l'Ukraine, qui souhaite depuis longtemps rejoindre l'alliance militaire de l'OTAN, il assure qu'il n'a "rien contre" l'adhésion de l'Ukraine à l'UE.

Toutefois, son porte-parole, Dmitri Peskov, affirme que le Kremlin accordera une "attention accrue" à cette demande, car l'UE envisage de constituer sa propre force de défense.

"Les composantes militaires, de défense et de sécurité sont en cours de discussion", a indiqué M. Peskov. "Nous observons bien sûr tout cela de manière approfondie".

Le président ukrainien Zelensky a prévenu que la Russie pourrait riposter à cette initiative.

"De toute évidence, nous devons nous attendre à une plus grande activité hostile de la part de la Russie", a-t-il lancé. "Et pas seulement contre l'Ukraine, mais aussi contre d'autres pays européens".

Source: www.bbc.com
Related Articles: