0

Guinée : les concertations nationales s'ouvrent, les doutes et intérrogations démeurent

Mamady Doumbouya 21 Col. Doumbouya

Wed, 15 Sep 2021 Source: www.camerounweb.com

• Les concertations nationales guinéennes ont commencé ce mardi

• Les partis politiques ont discuté avec le colonel Doumbouya, chef de la junte qui a renversé Alpha Condé

• Il n'a pas été précis sur le calendrier qui ramenera les civils au pouvoir


Le rideau des concertations nationales s'est finalement levé ce mardi 14 septembre en Guinée. Les militaires ouvrent quatre jours de consultations pour définir le contenu de la transition qui devra ramener les civils au pouvoir. Au sortir du premier jour, la déception peut se lire sur les visages. Les participants sont ressortis des premières séances sans précision sur l'architecture de cette transition, mais le chef de la junte, lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, leur a dit qu'il venait avant tout pour les "écouter".

La mise en garde du colonel

Le chef de la junte a dans son discours, fait une mise au point:il n'y a pas encore de calendrier défini pour le retour des civils au pouvoir. Le seul calendrier qui vaille est celui du peuple guinéen qui a tant souffert", a déclaré le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya.

"Il y en a parmi nous dans cette salle qui étaient déjà ministres, Premiers ministres, hauts cadres, etc, alors même que la plupart des victimes (des violences) de ces dernières années n’étaient même pas encore nées", a-t-il tonné. "Nous ne tolérerons aucun calendrier, aucun agenda politique individuel (...) Nous ne tolérerons aucun calcul politique individuel ou partisan".

L'imprécision de l'agenda du retour des civils au pouvoir

La rencontre s’est tenue à huis clos. Dans un discours d'ouverture d’environ cinq minutes, le colonel Mamady Doumbouya, chef de la junte a insisté sur « la tolérance », « le pardon », « la cohésion », ou encore sur une transition « inclusive et apaisée ».

Puis une quinzaine de représentants politiques se sont exprimés, dont Cellou Dalein Diallo de l’UFDG, Sidya Touré de l’UFR, ou encore Saloum Cissé de RPG-Arc en ciel, le parti du président renversé Alpha Condé.

Toujours est-il que le lieutenant-colonel Doumbouya n’a rien dit jusqu’ici sur le possible contenu de cette transition, sa durée, quel rôle les militaires y joueraient, ni comment seraient organisées des élections. Par contre, les partis politiques sont maintenant chargés de travailler sur un mémorandum pour faire leurs propositions et préparer la transition.

Les concertatipons se poursuivront avec les autres "forces vives" de la Nation guinéenne.

Source: www.camerounweb.com