0

Inceste : ce père sodomise tous ses enfants y compris les garçons

Pere Sodomise Enfants Ce père couche avec toussces enfants y compris les garçons

Thu, 9 Sep 2021 Source: www.camerounweb.com

• Le père couchait avec ses 5 enfants

• Il se faisait aider par son frère

• La mère des enfants a porté plainte



Il s'appelle Coffi Gbetondji Martial Olivier. Il a pris la mauvaise habitude d’avoir des rapports sexuels réguliers avec tous ses cinq enfants. Les faits se déroulent à Abidjan (Côte d’Ivoire). Ce père pervers avec l’aide de son frère Coffi Gbetondji Guy Roland, drogue dans un premier temps les enfants avant de les violer. Parmi leur victime, il y a 4 garçons et une fille âgées respectivement de 13, 11, 8, 5 et 3 ans.

C’est dame M'Kpoman Nelly Sonia, mère des enfants et épouse de Coffi Gbetondji Martial Olivier qui a découvert les sales besognes de son mari et son beau-frère. Elle saisit la justice pour que ces derniers répondent de leurs actes.

« Elle déclarait à l'appui de sa plainte, qu'elle avait constaté que son propre époux se livrait régulièrement à des actes de pénétration sexuelle sur leurs enfants minieurs après avoir pris le soin de leur faire consommer de la drogue », lit-on dans le communiqué du procureur.

La même source indique que les enfants interrogés, confirment avoir été victimes de violences sexuelles de la part leurs père et oncle. « Elle ajoutait en outre que son époux s'adonnait souvent à ces actes odieux avec la complicité de son frère Coffi Gbetondji Guy Roland. Assistés pendant les investigations de leur mère et d'un éducateur de la protection judiciaire de l'entrance et de la jeunesse, les 5 mineurs corroboraient le fait qu'ils subissaient les assauts sexuels répétés de leur père et de leur oncle », précise-t-il.

Selon les explications du juge, une puissante drogue appelée ecstasy (methylènedioxyméthamphétamine) a été découverte cachée dans le placard du père. Interrogé ce dernier affirme avoir acheté ce produit auprès d'un vendeur à la sauvette qui lui aurait fait croire qu'il s'agit d'un aphrodisiaque.

Les deux frères déférés au parquet sont placés en détention provisoire pour faits "d'administration de substances nuisibles à la santé et de viol commis sur des mineurs par un ascendant et une personne ayant autorité sur les victimes, faits prévus et punis par les articles 385, 387,403 et 404 du code pénal.

Source: www.camerounweb.com