0

Mali : pourquoi la France ne veut pas de Wagner dans le Sahel et menace

Militaires Francais Et Belges Militaires français

Wed, 15 Sep 2021 Source: www.camerounweb.com

• Le Mali serait en pourparlers avec la société privée russe Wagner

• La France dénonce et menace de retirer ses troupes

• Les discussions vont cépendant bon train


Depuis quelques temps, le pouvoir militaire de Mali démontre une proximité avec les russes. Et cette situation n'est pas sans déplaire à la France. Les autorités françaises se sont ouvertement inquiétées des discussions entre Bamako et la société privée russe Wagner, allant jusqu'à avertir qu'un déploiement de ces paramilitaires au Mali pourrait entraîner un retrait des troupes françaises, qui y combattent depuis huit ans les groupes jihadistes.

Les français dénoncent

Une implication de la société privée russe Wagner au Mali serait "incompatible" avec le maintien d'une force française, selon Jean-Yves Le Drian, ministre françaais des Affaires étrangères, devant la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale. "C'est absolument inconciliable avec notre présence" et "incompatible avec l'action des partenaires sahéliens et internationaux du Mali", a-t-il déclaré, en précisant que les paramilitaires de Wagner "se sont illustrés dans le passé singulièrement en Syrie, en Centrafrique beaucoup avec des exactions, des prédations, des violations en tous genres (et) ne peuvent pas correspondre à une solution quelconque". Ces mêmes propos avaient été précédemment tenus par la ministre des Armées Florence Parly devant la Commission de la Défense nationale de l'Assemblée : "Si les autorités maliennes devaient contractualiser avec la société Wagner, ce serait extrêmement préoccupant et contradictoire, incohérent" avec l'action de la France au Sahel.

Pourquoi Wagner?

La junte au pouvoir à Bamako serait actuellement en train d'étudier la possibilité de conclure avec Wagner un contrat sur le déploiement d'un millier de paramilitaires russes au Mali moyennant finances, pour former ses forces armées et assurer la protection des dirigeants. L'éventuel recours à Wagner surviendrait alors que la France, qui comptait encore à l'été quelque 5.000 soldats au Sahel, a entamé il y a peu une réduction de son dispositif militaire, tout en ayant l'intention de poursuivre ses opérations de contre-terrorisme mais aussi son appui aux armées locales.

Le groupe Wagner, avec qui Moscou dément tout lien, fournit des services de maintenance d'équipements militaires et de formation mais est également accusé de mercenariat et suspecté d'appartenir à un homme d'affaires proche du Kremlin, Evguéni Prigojine.

Source: www.camerounweb.com