0

Nigéria : Abubakar Shekau, qui était l'homme fort de Boko Haram?

Shekau Abubakar Shekau

Wed, 9 Jun 2021 Source: www.camerounweb.com

•Abubakar Shekau, le leader de Boko Haram est annoncé pour mort.

•Ce dernier aura eu une vie mouvementée, dont le décès a été plusieurs fois annoncé

•Il était détesté, même au sein des djihadistes, pour ses méthodes barbares et trop violentes


Abubakar Shekau est-il vraiment mort cette fois ?

La figure du djihadisme, plusieurs fois annoncé pour mort, a toujours paru ressusciter à chaque, encore plus fort et plus féroce que jamais. Plusieurs fois, l'armée nigériane avait annoncé son décès en 2009, 2013 et 2014, avant qu'il ne réapparaisse dans des vidéos pour se lancer dans des messages de plus en plus provocants. La dernière annonce de décès remonte à quelques jours et semble se confirmer. Il serait décédé vers la mi-mai, à en croire un témoignage attribué à Abou Musab Al-Barnawi, ancien complice, rival de longue date, et chef actuel de la filiale de l’Etat islamique coiffant la province dite d’Afrique de l’Ouest.

Dans un enregistrement diffusé vendredi 4 juin, ce dernier confirme que le 18 mai, lors d’une offensive des forces d’ISWAP dans la forêt de la Sambisa, à l’ouest de Maiduguri, capitale de l’Etat de Borno, dans le nord-est du Nigeria, Shekau a "préféré l’humiliation dans l’au-delà à une humiliation terrestre" et s’est fait exploser pour éviter d’être capturé par le groupe qu’il avait créé, à l’origine, en 2015. Son groupe porte le nom arabe de Jama’atu Ahlis Sunna Lidda Awati Wal-Jihad ( en français "groupe de ceux engagés dans la propagation des enseignements du Prophète et du djihad"), mais sera plus souvent connu sous le nom Haoussa de Boko Haram. Le nom courant Boko Haram signifie "L'éducation occidentale est un péché".

Tué par les siens?

Il aura donc fallu un règlement de comptes entre djihadistes pour venir à bout de cet homme. Une récompense de 7 millions de dollars (5,7 millions d’euros) avait été promise par les Etats-Unis et des sommes colossales, sans doute à hauteur de plusieurs milliards de dollars ont dépensées par le Nigeria afin de mettre un terme à l’insurrection de Boko Haram.

L'homme qui s'était mondialement illustré en raison de son recours aux enlèvements de jeunes gens, dont les 276 lycéennes de la ville de Chibok, en 2014 a atteint une renommée mondiale de par ses apparitions à la fois burlesques et destinés à terroriser.

Mais qui était l'homme?

Fils de fermiers pauvres, Abubakar Shekau s'est radicalisé au fil des années. Ses parents, des Kanouris du sud du Niger, se seraient installés au Nigeria, dans un village de l'État de Yobe (Nord-Est) avant sa naissance, en 1965, 1969 ou 1975, selon le département américain de la Justice.

Comment est-il entré en contact avec Boko Haram?

Jeune adulte, il part étudier le Coran à Maiduguri, la capitale de l'État voisin de Borno, l'un des plus pauvres du Nigeria. C'est là qu'il prend part au mouvement Boko Haram, fondé par Mohammed Yusuf. Ce mouvement séduit la jeunesse désœuvrée de Maiduguri en accusant les valeurs occidentales d'être responsables des maux dont souffre le Nigeria, comme la corruption et l'immense pauvreté.

En 2015, il fait allégeance à l'Etat Islamique (EI), et son groupe devient le groupe État islamique en Afrique de l'Ouest (ISWAP). Mais un an plus tard, il ne tarde pas à être désavoué par l'EI, qui lui reproche la barbarie de ses méthodes, notamment l'utilisation d'enfants pour des attentats suicides. L'EI était pourtant lui-même rompu aux méthodes violentes. Jugé trop extrémiste par l'État islamique, il est destitué en août 2016 et remplacé par Abou Mosab al-Barnaoui.

Abubakar Shekau relance alors sa faction historique, en lançant des attaques osées, défiant l'armée nigériane, narguant l'opinion internationale dans ses vidéos.

Alors que les rumeurs ont considérablement enflé depuis lors sur sa mort, Boko Haram n'a toujours pas réagi à l'annonce du décès de celui qui aura été son visage et sa voix.

Source: www.camerounweb.com