0

Nigéria : Ouverture (enfin) du procès de Nnamdi Kanu

Fri, 22 Oct 2021 Source: www.camerounweb.com

• Le procès de Nnamdi Kanu commence ce jeudi

• Le procès devrait se tenir depuis le 26 juillet mais a été ajourné

• Les services de sécurité n'avaient pas présenté l'accusé


Le procès du leader indépendantiste de l'IPOB Nnamdi Kanu s'ouvre jeudi 21 octobre à Abuja. Celui-ci a été arrêté fin juin au Kenya et a été ramené au Nigeria où il a été incarcéré. Nnamdi Kanu avait fui le pays en 2017 après une attaque des forces de sécurité contre sa maison.

Les avocats de la défense sont menaçants

Son procès, initialement prévu pour le 26 juillet, avait été ajourné, en l'absence de l'accusé. Les services de sécurité nigérians ne l'avaient pas conduit au procès, et avaient alors évoqué "des difficultés logistiques". Les avocats de la défense ont ensuite mis en garde les services de sécurité nigérians mercredi 20 octobre, à la veille de l'ouverture du procès. Cette fois, ceux-ci ont été vivement sommés de présenter Nnamdi Kanu devant la Haute cour fédérale d'Abuja.

Le procès pour "terrorisme" du chef du mouvement des Peuples indigènes du Biafra (IPOB), du nom de l'ancien État sécessionniste à la fin des années 1960, s'annonce être un exercice périlleux, dans un contexte toujours très tendu dans le sud-est du Nigeria. Dans ce contexte, le gouvernement fédéral a annoncé le déploiement de plus de 30 000 policiers et de huit hélicoptères dans l'état d'Anambra, où des élections partielles doivent se tenir le 6 Novembre.

Nnamdi Kanu risque la peine de mort

Kanu a été arrêté au Kenya le 27 juin, près de quatre ans après avoir échappé à l’arrestation et avoir fui secrètement le pays. Il risque la peine de mort pour trahison et d’autres chefs d’accusation à son encontre, notamment de terrorisme et d’incitation à la violence publique entraînant des pertes en vies humaines.

L’avocat des droits humains Martin Obono a déclaré que la retention par le gouvernement d’informations sur son arrestation n’inspire pas confiance dans le fait qu’il bénéficiera d’un procès équitable.

Qui est Nnamdi Kanu?

Nnamdi Kanu est une figure populaire qui a été une épine dans le pied des autorités nigérianes depuis 2009. Il est le fondateur du Peuple indigène du Biafra (Ipob) en 2014. Le mouvement souhaite qu'un groupe d'États du sud-est du Nigeria, composé principalement de personnes issues de l'ethnie Igbo, se détache et forme la nation indépendante du Biafra. Nnamdi Kanu a d'abord été détenu en 2015 pour trahison, mais a ensuite fui le pays en 2017 alors qu'il était sous caution.

Il était une figure relativement inconnue du public jusqu'en 2009, date à laquelle il a créé Radio Biafra, une station qui appelait à la création d'un État indépendant pour le peuple Igbo et qui émettait au Nigeria depuis l'étranger.

Mais son projet n'est pas nouveau

En 1967, les dirigeants Igbo avaient déclaré un État biafrais, mais après une guerre civile brutale, qui a entraîné la mort de près d'un million de personnes, la rébellion sécessionniste a été vaincue. Mais l'idée du Biafra n'a jamais disparu et, malgré les arrestations de ses membres, le mouvement de Kanu a vu ses effectifs augmenter récemment.

En 2021, l'Ipob a créé une branche armée (l'Eastern Security Network (ESN)) et les autorités affirment que le groupe est responsable d'un certain nombre d'attaques, notamment d'incendies criminels, ces dernières semaines. Des bureaux électoraux et des postes de police ont été pris pour cible dans le sud-est du Nigeria.

Le Nigéria est menacé par le séparatisme. Récemment, un autre séparatiste d'origine Yorouba du nom de sunday igboho est poursuivi. Le président Buhari promet d'enrayer ces mouvements.

Source: www.camerounweb.com