0

Sénégal: Mandiaye Niang nominé au poste de procureur adjoint à la CPI

Fri, 22 Oct 2021 Source: www.camerounweb.com

• Le Sénégalais Mandiaye Niang est en lice pour être procureur adjoint à la Cour Pénale Internationale

• Il est le seul candidat africain et a une très grande expérience internationale

• S'il est élu, il pourra faire partie de l'équipe qui succèdera à Fatou Bensouda


Un Sénégalais bientôt procureur à la Cour Pénale Internationale? Ce sera vraisemblablement le cas. Le Sénégalais Mandiaye Niang, Procureur général près la Cour d’appel de Saint-Louis brigue le poste de procureur adjoint à la Cour pénale internationale (CPI). Dans le cadre du renouvellement de l'équipe du procureur Karim Khan, qui a succédé à la Gambienne Fatou Bensouda en juin 2021, le juge sénégalais a été sélectionné parmi quelque 200 candidats venus du monde entier.

Le seul candidat africain

L'actuel procureur général près la cour d'appel de Saint-Louis est le seul Africain sur la liste des six candidats. Deux seront élus procureurs adjoints lors d'un vote prévu en décembre. Dans le cadre du renouvellement de l'équipe du procureur Karim Khan, qui a succédé à la Gambienne Fatou Bensouda en juin 2021, le juge sénégalais a été sélectionné parmi quelque 200 candidats venus du monde entier. L'actuel procureur général près la cour d'appel de Saint-Louis est le seul Africain sur la liste des six candidats. Deux seront élus procureurs adjoints lors d'un vote prévu en décembre.

Un "pur produit sénégalais", se vante t-on

Le magistrat, pur produit du système universitaire et judiciaire sénégalais, est doublé d'une longue expérience internationale. Titulaire d'une maîtrise en droit privé et d'un diplôme de l'École nationale d'administration et de la magistrature de Dakar, Mandiaye Niang, 61 ans, a occupé divers postes au Tribunal pénal international pour le Rwanda et au Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie . Il était également représentant de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime pour l'Afrique australe.

Les deux procureurs adjoints de la CPI seront élus pour un mandat de neuf ans par l'Assemblée des États parties. Il est prévu du 6 au 11 décembre.

Des défis attendent

Le premier défi auquel Karim Khan et son équipe devront faire face résulte de la politique en matière de poursuites établie par la Procureure actuelle, à savoir la situation en Palestine, laquelle constituera un véritable test pour la nouvelle équipe de procureurs quant à son respect de la souveraineté étatique.

La CPI fut une des premières organisations internationales à admettre en son sein la Palestine en tant qu’Etat partie. Cette reconnaissance a permis à la Chambre préliminaire d’autoriser l’enquête du Procureur sur le territoire palestinien. Dans cette situation, la question pour Karim Khan consistera à s’assurer de la coopération de l’État israélien qui contrôle une partie du territoire palestinien. Cet État non-partie risque de faire barrage aux enquêteurs du Bureau du Procureur. Le nouveau Procureur devra donc faire preuve d’un esprit diplomatique hors pair pour éviter une débâcle judiciaire.

Source: www.camerounweb.com