0

Sahel : la France se retire-t-elle vraiment du Mali?

Fri, 11 Jun 2021 Source: Camerounweb.com

• La France annonce son retrait du Mali.

• L'annonce a été faite par le président français Emmanuel Macron.

• On s'interroge sur les paramètres d'une telle décision.


Lors d'une conférence de presse consacrée aux sujets internationaux dans la perspective du G7 au Royaume-Uni du 11 au 13 juin et du sommet de l'OTAN le 14 juin, à Bruxelles, le président français, Emmanuel Macron a annoncé "la fin de l'opération Barkhane en tant qu'opération extérieure" ("opex").

Qu'est ce qu'une opération extérieure?

D'après la définition traditionnelle donnée par le ministère français des armées, les opérations extérieures sont les “interventions des forces militaires françaises en dehors du territoire national”.

La qualification d’OPEX résulte d’un arrêté du ministre des armées, qui porte ouverture du théâtre d’engagement en précisant la zone géographique et la période concernées. Les OPEX se distinguent des forces prépositionnées dans des bases en Afrique en vertu d’accords de défense ou en mer.

En amont du déploiement des forces, le Centre de planification et de conduite des opérations fait diverses propositions de noms d’opérations(nouvelle fenêtre), parmi lesquelles la présidence de la République choisit la dénomination retenue in fine. Les opérations récentes ont pour nom Harmattan (Libye, 2011), Serval (Mali, 2013), Sangaris (République centrafricaine, 2013), Barkhane (Sahel, 2014) ou Chammal (Irak, Syrie, 2014).

Les OPEX se déroulent dans le cadre de l'ONU, de l'Union européenne, des forces multinationales ou du cadre national français.

Qu'est ce qui motive une telle décision?

"La poursuite de notre engagement au Sahel (…) impliquera (…) la fin de l'opération Barkhane", a déclaré le chef d'Etat français, en reconnaissant que "la France ne peut pas se substituer à la stabilité politique, au choix des Etats souverains".

Par ailleurs, il faut tenir compte du facteur des pertes en vies humaines, de soldats français.

Est-ce un vrai départ?

Cette décision ne signe cependant pas la fin de la présence militaire française au Sahel. Elle annonce juste la mise sur pied d'une force spéciale internationale antidjihadiste, nommée Takuba, dans la région. C'est lors d'un conseil de défense restreint, la veille, mercredi 9 juin, que la décision de mettre fin à "Barkhane" a été prise.

La configuration géopolitique de la région du Sahel conjuguée avec le dynamisme de la carte djihadiste nécessite que la décision française soit étudiée avec peu sentiments. En tenant compte du facteur souveraineté, doit-on bientôt espérer un sursaut salutaire des armées de la zone? Il faut rappeler que ces derniers jours, alors qu'une attaque sanglante djihadiste avait emporté 160 civils au nord du Burkina Faso, le chef de Boko Haram est donné pour mort.

Source: Camerounweb.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.