3

Scandale à Dubaï : cette influenceuse se donne la mort

Infleunceuse Dubai Le drame est survenu dans un hôtel à Dubaï

Tue, 3 May 2022 Source: www.camerounweb.com

• L’ougandaise Mona Kizz est morte

• Le drame est survenu dans un hôtel à Dubaï

• Les influenceuses africaines sont au cœur d’un scandale


Mona Kizz de son vrai nom Karungi Monic est une célèbre web influenceuse ougandaise. Elle s'est donnée la mort en sautant d'un immeuble de l'hôtel Al Fahad à Dubai. Une vidéo amateur a montré les derniers instants de la jeune dame de 23 qui s'est écrasée au sol devant quelques passants impuissants. Les raisons qui ont motivé l'influenceuse à poser ce geste fatal restent à déterminer.

Certaines sources évoquent une dépression. Ce drame intervient au moment où les influenceuses africaines sont au cœur de nombreux scandales sexuels. Mona Kizz faisait partie de ces jeunes filles qui font le culte de leur corps. Elle aime se filmer dans des postures osées et provocatrices. Mais rien pour l’heure n’indique qu’elle fait partie des influenceuses qui se livrent à des pratiques sexuelles déviantes à Dubai.

Tourisme sexuel

Le tourisme sexuel en vogue à Dubaï depuis plusieurs années déjà dévoile une petite partie de sa face cachée. Les internautes découvrent au jour le jour les pratiques sexuelles déviantes auxquelles se livrent certaines africaines à la recherche de célébrité et de richesse. Selon plusieurs recoupements, les candidates à l’aventure « paradisiaque » de Dubaï ne déboursent presque rien. Des agences spécialisées prennent en charge le transports, l’hébergement, la restauration et tous les besoins des filles durant leur séjour.

Une fois sur place, elles prennent connaissance des détails de leurs contrats. Les plus chanceuses, peuvent tomber sur des hommes qui veulent entretenir des rapports sexuels de manière ordinaire. Mais dans la pratique, ces filles sont soumises à des pratiques sexuelles extrêmes. Selon les confidences d’une influenceuse, la consommation des matières fécales des « clients » est une pratique courante à Dubai. Les prix varient entre 250 000 fcfa et 3 000 000 f cfa en fonction des ambitions des filles. Celles qui sont capables de consommer les excréments à même le sol touchent 1, 5 million F CFA , Celles qui exigent des serviettes et autres accessoires perçoivent 250 000 FCFA. Les plus audacieuses et les mieux rémunérées sont celles qui acceptent que les clients défèquent directement dans leur bouche. Elles touchent 3 000 000 FCFA. Un bonus de 500 000 est offert à celles qui avalent les excréments qui débordent sur leurs lèvres et joues.

Pour se faire le maximum d’argent, les filles sont contraintes de multiplier les clients. Les plus audacieuses finissent leur séjour à Dubai avec en moyenne 30 millions de francs FCFA dans les poches.

Source: www.camerounweb.com