0

Tchad: l'aviation de la mission Barkhane mis au service du régime par la France

Fact Tchad Des éléments du FACT

Tue, 4 May 2021 Source: www.camerounweb.com

Dans un nouveau communiqué du FACT, nous apprenons que l'armée française vient d'apporter un nouvel appui à l'armée du nouvel homme fort du Tchad, le général Mahamat Idriss Deby Itno, afin de détruire les colonnes des combattants du FACT.

Voici le communiqué du FACT

'Bureau de la Coordination Politique Chargée de la Communication du FACT

Le Front pour l’Alternance et la Concorde au Tchad informe l’opinion nationale et internationale que depuis le 11 avril 2021 l’aviation de la mission Barkhane, déployée au sahel pour lutter contre le terrorisme dans la sous-région, est mise au service du régime dictatorial de N’Djaména par la France. Cette aviation survole jours et nuits la position de nos Forces de la Résistance Nationale et fourni de renseignements militaires à la junte au pouvoir à N’Djaména. Des informations relatives au mouvement de nos troupes sont communiquées en temps réel à la junte au pouvoir par le commandement de la mission Barkhane installé à N’Djaména.

Nous rappelons ici à la communauté internationale et aux pays amis du Peuple Tchadien que le survol des positions de nos Forces de la Résistance par la mission Barkhane n’a aucun fondement juridique pas plus que l’aide logistique apportée à la junte militaire au pouvoir. L’ingérence dans les affaires tchado-tchadiennes par les forces étrangères (mission Barkhane, Toroboros du Soudan) constitue une violation flagrante des droits du Peuple Tchadien à lutter pour son émancipation et contre la junte militaire imposée par la France qui entraine aujourd’hui avec elle l’Europe à travers la mission Barkhane. Nous demandons à l’Union Européenne de condamner le dévoiement de la mission Barkhane par la France au mépris de la démocratie et du respect des droits des peuples de disposer de leur destin.

Nous informons aussi, par cette même occasion, le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU et les organisations des droits de l’homme que certains de nos soldats constitués prisonniers de guerre ont été sommairement exécutés par la milice au pouvoir et cela en violation de la convention de Genève relative aux prisonniers de guerre dont le Tchad est signataire. Nous exigeons de toute urgence une enquête internationale indépendante sur le sort de ces prisonniers'.

Source: www.camerounweb.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.