0

Tentative d’assassinat du président malgache Andry Rajoelina

 Andry Rajoelina CAMEROUNWEB Tentative d’assassinat du président malgache Andry Rajoelina

Thu, 22 Jul 2021 Source: www.camerounweb.com

• Andry Rajoelina a échappé à une tentative d’assassinat

• Deux Français sont impliqués dans l’opération

• L’affaire relance le débat sur l’élimination des présidents « Antivax »


Les autorités malgaches ont déclaré mercredi 22 juillet 2021, avoir déjoué un plan d'assassinat qui visait le président de la République Andry Rajoelina ainsi que plusieurs personnalités du pays. Le procureur général Berthine Razafiarivony a indiqué que deux individus de nationalité française faisaient partie de l'opération de déstabilisation du Madagascar. Il s'agit de Philippe François et Paul Rafanoharana. Selon RFI, les deux hommes sont des militaires retraités formés en France à l'école spéciale militaire de Saint Cyr.

«Selon les preuves matérielles en notre possession, ces individus ont échafaudé un plan d'élimination et de neutralisation des diverses personnalités malgaches dont le chef de l'État», a précisé la procureure à l'AFP.

Avant cette nouvelle affaire, les forces de défense du pays avait indiqué avoir déjoué une tentative d'assassinat du bras droit du président de la République, le général Richard Ravalomanana. C'était en juin 2021. Celui-ci est également le secrétaire d'Etat chargé de la gendarmerie.

Un lien avec le Covid-19 ?

Il y a quelques semaines, le président haïtien Jovenel Moïse a été assassiné par un commando composé de mercenaires étrangers. Haiti, faut-il le rappeler, fait partie des rares pays africains à ne pas démarrer la vaccination de sa population.

« Les habitants du Burundi, de l'Erythrée, d'Haïti, de Corée du Nord et de Tanzanie n'ont ainsi toujours pas reçu la moindre dose. L'OMS, qui déplore une « pandémie à deux vitesses, alimentée par l'inégalité », a réagi en proposant son aide à ces retardataires, bien que le dispositif de solidarité Covax se soit pratiquement tari au mois de juin selon l'institution. Tour d'horizon des pays qui n'ont toujours pas lancé la vaccination », écrivait le journal Les Echos le 1er juillet 2021. Parmi les pays retardataires, figurent également le Burundi et la Tanzanie qui ont eu aussi vu leurs présidents mourir dans des conditions troubles.

Bien que le Madagascar ait finalement accepté la vaccination de son pays, le président est convaincu avoir trouvé le remède contre la maladie. « Pas pressé de vacciner sa population, le président malgache Andry Rajoelina a redit samedi soir préférer son remède à base de plantes pour lutter contre la pandémie de coronavirus dans l'île de l'océan Indien », écrivait le site canadien Journaldumontreal.com.

Les internautes sont de plus en plus nombreux à faire un lien entre les assassinats de présidents « antivax » et les campagnes de vaccination contre le Covid.

Source: www.camerounweb.com