0
MenuAfrique
BBC

Santé et technologie : l'adaptation des médicaments à l'ADN ouvre une "nouvelle ère de la médecine"

 123921795 Gettyimages 1248569517 Santé et technologie : l'adaptation des médicaments à l'ADN ouvre une

Fri, 8 Apr 2022 Source: www.bbc.com

Nous disposons de la technologie nécessaire pour ouvrir une nouvelle ère de la médecine en faisant correspondre précisément les médicaments au code génétique des personnes, indique un important rapport.

Certains médicaments sont totalement inefficaces ou deviennent mortels en raison de différences subtiles dans le fonctionnement de notre organisme.

La British Pharmacological Society et le Royal College of Physicians affirment qu'un test génétique peut prédire l'efficacité des médicaments dans l'organisme.

Ces tests pourraient être disponibles au NHS, le National Health Service, l'année prochaine.

Votre code génétique ou ADN est un manuel d'instructions pour le fonctionnement de votre corps. Le domaine de l'adaptation des médicaments à votre ADN est connu sous le nom de pharmacogénomique.

Cela aurait pu aider Jane Burns, de Liverpool, qui a perdu les deux tiers de sa peau lorsqu'elle a mal réagi à un nouveau médicament contre l'épilepsie.

Elle a été mise sous carbamazépine à l'âge de 19 ans. Deux semaines plus tard, elle a développé une éruption cutanée et ses parents l'ont emmenée aux urgences lorsqu'elle a eu une forte fièvre et a commencé à avoir des hallucinations.

Les lésions cutanées ont commencé le lendemain matin. Raconte Jane à la BBC : "Je me souviens m'être réveillée et j'étais couverte de cloques, on aurait dit que je sortais d'un film d'horreur, c'était comme si j'avais été en feu."

Son médicament contre l'épilepsie a provoqué le syndrome de Stevens-Johnson, qui affecte la peau et est beaucoup plus susceptible de se produire chez les personnes nées avec des mutations spécifiques dans leur code génétique.

Burns dit avoir eu "énormément, énormément de chance", et se dit favorable aux tests pharmacogénomiques.

"Si cela vous sauve la vie, alors c'est une chose fantastique", affirme-t-elle.

Presque tout le monde est concerné

L'expérience de Jane peut sembler rare, mais le professeur Mark Caulfield, président de la British Pharmacological Society, a déclaré que "99,5 % d'entre nous ont au moins une modification dans leur génome qui, s'ils tombent sur le mauvais médicament, soit ne fonctionnera pas, soit causera réellement des dommages".

Les scientifiques ont examiné les 100 médicaments les plus prescrits au Royaume-Uni. Leur rapport indique que nous disposons déjà de la technologie nécessaire pour déployer des tests génétiques afin de guider l'utilisation de 40 d'entre eux.

L'analyse génétique coûterait environ 100 livres sterling (environ 78 000 francs CFA) et pourrait être effectuée à partir d'un échantillon de sang ou de salive.

Dans un premier temps, l'objectif est d'effectuer le test lorsque l'un des 40 médicaments est prescrit. À long terme, l'ambition est d'effectuer le test bien avant, éventuellement à la naissance si les tests génétiques sont effectués sur les nouveau-nés, ou dans le cadre d'un examen de routine à la cinquantaine.

"Un nouveau système de soins personnalisé, moderne"

"Nous devons abandonner l'approche 'un médicament et une dose pour tous' au profit d'une approche plus personnalisée, où les patients reçoivent le bon médicament à la bonne dose, afin d'améliorer l'efficacité et la sécurité des médicaments", déclare le professeur Sir Munir Pirmohamed, de l'université de Liverpool.

"Ce que nous faisons va vraiment vers une nouvelle ère de la médecine, car nous sommes tous des individus et nous varions tous dans notre façon de répondre aux médicaments", explique-t-il.

Sir Munir Pirmohamed a déclaré qu'en vieillissant et en se faisant prescrire de plus en plus de médicaments, il y a 70 % de chances qu'à l'âge de 70 ans, vous preniez au moins un médicament influencé par votre constitution génétique.

Lord David Prior, le président du NHS England, soutient que "cela va révolutionner la médecine".

Il déclare que la pharmacogénomique "est l'avenir" et "qu'elle peut maintenant nous aider à mettre en place un nouveau système de soins de santé personnalisé, moderne…"

Source: www.bbc.com