0
MenuAfrique
BBC

SpaceX : peut-on cultiver de la viande dans l'espace ?

 124260658 Gettyimages 157336415 Peut-on cultiver de la viande dans l'espace ?

Fri, 6 May 2022 Source: www.bbc.com

Jeff Bezos et Elon Musk veulent tous deux coloniser l'espace. La Nasa tente également d'envoyer des personnes sur la surface poussiéreuse de Mars.

Mais si les humains veulent établir des communautés sur la lune ou les planètes, que mangeront-ils ?

De nombreuses expériences ont été menées pour voir si les plantes peuvent prospérer dans l'espace.

Et depuis la semaine dernière, un nouveau test a commencé pour voir si des cellules de viande peuvent se développer.

Il s'agissait d'une petite étape pilote pour tester une source potentielle de nutriments, mais peut-être d'un grand pas en avant - du moins les expérimentateurs l'espèrent-ils - pour l'avenir des voyages spatiaux.

L'expérience a été imaginée par Aleph Farms, une société israélienne spécialisée dans la culture de la viande à partir de cellules. Elle est menée par la première équipe d'astronautes entièrement privée à se rendre dans la station spatiale internationale.

A lire aussi :

  • La fusée SpaceX de Musk sur une trajectoire de collision avec la lune
  • Une équipe médiatique somalienne entièrement féminine qui brise les stéréotypes
  • Les scientifiques découvrent un objet "effrayant" dans la Voie lactée
Les sceptiques affirment toutefois que la méthode est trop instable pour que les astronautes puissent s'y fier - et que la culture de la viande dans l'espace ne sera jamais plus simple que de la faire venir de la Terre.

Comment cultiver de la viande

Il n'est pas facile de cultiver de la viande à partir de cellules, surtout à grande échelle, même sur Terre. Aleph Farms est l'une des nombreuses entreprises qui tentent de produire de la "viande cultivée", mais elle est la première à essayer de le faire dans l'espace.

L'entreprise n'aime pas utiliser l'expression "viande cultivée en laboratoire", mais en réalité, ce processus ne ressemble en rien à une ferme traditionnelle.

Les cellules d'une vache (mais il peut s'agir de n'importe quel animal) reçoivent les éléments nécessaires à leur croissance, comme des acides aminés et des glucides. Les cellules se multiplient jusqu'à ce que du tissu musculaire se forme, pour finalement devenir de la viande que vous pouvez manger. Ce processus est appelé "culture" ou "prolifération".

La viande est cultivée dans des cuves qui ressemblent davantage à ce que l'on trouve dans une brasserie qu'à une cour de ferme. Le cycle de vie d'un animal élevé pour la viande - naissance, vie et abattage - est complètement court-circuité.

Les enthousiastes affirment que le processus a des implications potentiellement positives pour l'environnement, en réduisant drastiquement les émissions de méthane par exemple.

Pourquoi cultiver de la viande dans l'espace ?

Zvika Tamari, qui dirige le programme spatial d'Aleph Farms, explique que les scientifiques ne savent pas si ce procédé peut être reproduit en apesanteur.

  • Qu'est-ce qui existait avant le Big Bang ?
  • L'homme qui cultive des laitues pour les salades de la station spatiale
"Nous savons, grâce à de nombreuses études scientifiques antérieures, que la physiologie et la biologie se comportent très différemment dans un environnement de microgravité... Donc, en fait, nous ne savons pas, personne ne sait, si ces processus de culture de la prolifération de la viande peuvent réellement se produire dans l'espace."

Ainsi, lorsque le 8 avril, quatre hommes se sont envolés dans l'espace à bord d'une fusée SpaceX, pour la première mission privée vers la Station spatiale internationale, ils ont emporté avec eux un petit conteneur de la taille d'une boîte à chaussures contenant des cellules animales - et tout ce dont elles ont besoin pour se développer.

Larry Connor, Eytan Stibbe et Mark Pathy ont décollé du Centre spatial Kennedy en Floride, accompagnés de l'ancien astronaute Michael Lopez-Alegria. Ils devaient retourner dans l'espace le dimanche 24 avril, après quoi les cellules seront analysées de près.

Mais le jeu en vaut-il la chandelle ?

Même si l'expérience est un succès et qu'il est prouvé que l'on peut cultiver de la viande dans l'espace, cela ne signifie pas nécessairement que c'est une bonne idée.

Il y a une raison pour laquelle les supermarchés locaux ne sont pas remplis de viande cultivée à partir de cellules. En fait, bien que des centaines de millions de dollars aient été injectés dans l'industrie (Leonardo DiCaprio est un investisseur dans Aleph Farms), il s'agit d'un aliment difficile à produire à grande échelle.

De plus, Aleph Farms attend toujours l'approbation réglementaire en Israël avant de pouvoir le servir dans les restaurants. Il s'agit d'aliments qui ne se sont pas encore établis sur Terre, et encore moins dans l'espace.

La culture de la viande dans l'espace pose d'autres problèmes plus pratiques. Le premier est la question de la stérilité.

"Les cellules animales se développent lentement", explique David Humbird, ingénieur chimiste à Berkeley.

"Si une bactérie ou un champignon s'introduisait dans la culture, il se développerait beaucoup plus vite que les cellules animales et prendrait le dessus, de sorte que vous ne produisez plus de cellules animales. Vous faites des bactéries. Et vous devez les jeter", explique M. Humbird.

Aleph Farms pense que le problème de stérilité peut être résolu, en particulier dans l'espace où des quantités relativement faibles de viande doivent être produites. Mais la contamination serait désastreuse pour une communauté sur Mars - l'équivalent spatial d'une mauvaise récolte.

Aleph Farms fait également valoir que le transport de nourriture dans l'espace est extrêmement coûteux. Les chiffres varient considérablement, mais une estimation de la Nasa datant de 2008 évalue à 10 000 dollars le coût du transport d'une livre de charge utile en orbite terrestre.

Il en coûterait bien plus pour amener un kilo de nourriture sur Mars.

"Mars est à des millions et des millions de kilomètres. Pouvoir produire sa nourriture localement, sur place, est donc un énorme avantage", explique M. Tamari.

M. Humbird n'est toutefois pas d'accord avec cet avantage potentiel.

  • Une fusée chinoise prête à faire un retour incontrôlé sur Terre
"Les cellules qui sont elles-mêmes cultivées sur un matériau comestible seront composées de sucre, d'acides aminés et d'eau. Et la valeur calorique des cellules que vous fabriquez sera toujours inférieure à cela", dit-il.

"Dans le meilleur des cas, vous pourriez probablement récupérer 25 % des calories et les consommer comme aliments. La question est donc de savoir pourquoi vous emmèneriez toutes ces calories dans l'espace juste pour en dépenser 75 %."

Mais il y a d'autres considérations à prendre en compte lors de la planification de longues missions spatiales - comme la santé mentale des astronautes.

Karen Nyberg est une ancienne astronaute de la Nasa qui a passé cinq mois et demi dans la station spatiale internationale. Elle fait désormais partie du conseil consultatif d'Aleph Farms.

La viande cultivée en laboratoire pourrait-elle aider à lutter contre le changement climatique ?

Selon elle, la nourriture joue un rôle crucial dans le bien-être psychologique d'un équipage.

"La nourriture arrive dans ces sacs blancs qu'il suffit d'hydrater, comme le lait en poudre et ce genre de choses... J'avais envie de sentir l'odeur de l'ail sauté et de l'huile d'olive, et c'est quelque chose que nous n'avons pas. Et donc tout ce que nous pouvons avoir pour le ramener à la maison, je pense que ce serait génial."

Pour Mme Nyberg, les aliments et les légumes frais sont vitaux si les humains doivent s'éloigner de la terre pendant des années.

Source: www.bbc.com