0

Affaire MIDA: 4,8 milliards de Fcfa à partager aux souscripteurs

Thu, 9 Dec 2021 Source: Expression Économique

▶ Cliquez ICI pour suivre la CAN 2021 ◀

Le gouvernement avait recensé 11 000 victimes de la Mission d’intégration et de développement pour l’Afrique est la fin d’un système frauduleux qui a rapporté plusieurs milliards de francs CFA au Cameroun. Donner 12 000 francs CFA pour suivre une formation, et en recevoir ensuite 70 000, celait la promesse de la Mida, la Mission d’intégration et de développement pour l’Afrique, basée à Yaoundé. L’escroquerie reposait sur un système de vente pyramidal : les retours sur investissement étaient’ payés par les fonds fournis par de nouveaux clients. C’est désormais terminé.

Depuis 2018, la Mission d’intégration et de développement pour l’Afrique (Mida), qualifiée d’« organisation mafieuse » par l’ancien ministre de la Communication lssa Tchiroma Bakary est fermée, ses administrateurs emprisonnés. Lors de la perquisition des locaux, d’importantes sommes d’argent ont été découvertes, explique le ministre de la Communication. « Après avoir interdit la société, les farces de la police et de la gendarmerie ont investi leurs locaux et placé sous scellés l’immense somme qu’on a trouvée, je peux vous dire, trois milliards de francs CFA ».

Un chiffre à préciser puisque le comptage de l’argent trouvé n’est pas encore terminé. Autre incertitude : le nombre de victimes. Le ministre l’estime à plusieurs milliers, mais les forces de l’ordre sont en train d’effectuer des vérifications pour établir combien de personnes ont été touchées par l’escroquerie.

« On a ouvert une liste de victimes parce que le gouvernement tient les organisateurs pour responsables et ils rembourseront intégralement les sommes extorquées auprès de nos populations. Le minimum que le gouvernement exige deux c’est au moins qu’ils remboursent ce qu’ils ont pris. Ils sont tenus de rembourser et ils vont rembourser », ajoute lssa Tchiroma Bakary. Un engagement du gouvernement pris dès la fermeture de la Mida. Les fonds découverts dans ses locaux devraient servir à rembourser les sommes investies par les victimes

« Ils vont se répartir 400 millions de Fcfa dans le cadre de la 2e phase de l’opération de remboursement lancée le 19 août 2019 par le gouverneur du Centre Naseri Paul Bea ». C’est ainsi qu

Du sourire aux lèvres après des mois d’impatience. La 2e phase de remboursement des souscripteurs MIDA qui se déroule au stade militaire de Yaoundé s’achève vendredi prochain. Sous la supervision du gouverneur du Centre, Naseri Paul Bea, aucune maladresse ne doit entacher le rétablissement des uns et des autres dans leur droit. En effet, les réclamations sont soumises à la présentation du reçu de paiement signé par les responsables de MIDA ainsi que de la carte nationale d’identité.

Au départ…

La prétendue ONG, « Mission d’intégration et de développement pour l’Afrique » (MIDA), est un système frauduleux démantelé par le gouvernement. Les responsables déjà aux mains de la justice avaient escroqué auprès des Camerounais plusieurs milliards de Fcfa. Sa principale astuce, un système de vente pyramidal. C’est-à-dire les retours sur investissement étaient payés par les fonds fournis par de nouveaux clients.

Remboursement effectué

Lors de la première phase de remboursement, 8000 souscripteurs ont été payés. Le montant perçu équivaut à 31% de l’investissement du souscripteur. Au total, 11 000 souscripteurs recensés, devront se répartir 4, 8 milliards de Fcfa d’ici la fin de ce processus de remboursement décidé en mai 2018 par le gouvernement.

Source: Expression Économique