0

Afrique-économie : le Cameroun moins dépendant des blés russes et ukrainiens que beaucoup d’autres pays africains

Ble Importation.png L’économie du contient africain se trouve particulièrement affectée par ce conflit

Thu, 24 Mar 2022 Source: www.camerounweb.com

Alors que la plupart des scenarios relatifs à l’issu de la guerre en Ukraine laisser plutôt présager un enlisement du conflit pour plusieurs mois, voire plusieurs années, les pays dépendant économiquement de ces deux pays en conflit doivent revoir au plus vite leurs copies s’ils veulent limiter les dégâts.

Si l’on ne peut pas grand-chose contre la montée des cours du pétrole et des hydrocarbures, on peut néanmoins songer à trouver des alternatives à l’approvisionnement en blé provenant de ces pays.

L’économie du contient africain se trouve particulièrement affectée par ce conflit et l’Union Africaine se tourne déjà vers les institutions sœurs du FMI et de la Banque Mondiale pour solliciter une fois encore de l’aide.

Mais quels pays en Afrique dépendent le plus de l’importation du blé en provenance de la Russie et de l’Ukraine ? Des chiffres fournis par le l’institut allemand d’études statistiques "Statista" nous ont permis d’en avoir une idée. Et le Cameroun a moins de soucis à se faire que beaucoup d’autres pays sur le continent, selon ces statistiques.

Le Bénin et la Somalie champions de la consommation des blés russes et ukrainiens.

Les chiffres révèlent que 100% des importations de blé du Bénin et de la Somalie proviennent de ces pays actuellement en conflit. Le podium est complété par l’Egypte et le Soudan qui importent de respectivement 81% et 75% de leur blé de ces pays.

Qu’en est-il du Cameroun ?

Ces statistiques sont établies sur un barème à cinq (5) niveaux : importations supérieures à 70%, entre 60 et 69%, entre 50 et 59%, entre 33 et 49%, puis inférieures en 33%.

Eh bien, le Cameroun fait plutôt partie de la toute dernière catégorie. C’est dire que moins du tiers des importations camerounaises de blé proviennent de la Russie et l’Ukraine.

Malgré tout, le prix du pain a déjà augmenté au Cameroun depuis le début conflit. Alors, attendons de voir si cet avantage constaté par les statistiques se trouve réellement profitable au consommateur.

Source: www.camerounweb.com