0

Arielle Kitio : la Camerounaise qui forme les enfants africains au codage

Fri, 5 Nov 2021 Source: www.camerounweb.com

Arielle Kitio Tsamo est une jeune Camerounaise née à Yaoundé qui obtient son baccalauréat scientifique avec mention à l’âge de 15 ans au Lycée de Biyem-Assi dans la ville de Yaoundé au Cameroun. Elle rejoint ensuite l’Université de Yaoundé I où elle suit un cursus en informatique. Elle y obtient en 2011 une Licence en Informatique, puis un Master en informatique Option Cloud Computing en codirection entre l’Université de Yaoundé I et l’Institut National Polytechnique de Toulouse en France.

En 2016, elle s’inscrit en cycle de doctorat en informatique option génie logiciel à l’université de Yaoundé I et l’année suivante se lance dans l’entreprenariat en créant sa propre entreprise Caysti (Cameroon Youth School Tech Incubator). Tout est parti d’un constat simple, « Je me suis rendue compte que les filles étaient moins intéressées par la technique, l’ordinateur et la configuration de réseaux. Elles déléguaient aux garçons qui, pour leur part, n’étaient pas au courant des opportunités ni des débouchés », déclare Arielle Kitio.

Caysti est un centre de formation destiné aux enfants qui a pour but leur l’initiation à la technologie et la promotion de l’entrepreneuriat numérique. Le projet de la jeune camerounaise est de démystifier la technologie, combattre la barrière de la langue pour que l’anglais ne soit plus un frein pour les enfants africains non anglophone et travailler sur les aptitudes ou encore sur les stéréotypes sexistes. L’outil apprend aux enfants à créer des applications numériques, et ce dans leur langue native, le français, le haoussa ou le wolof. Arielle Kitio apprend aux jeunes de 7 à 15 ans, les bases du codage. Elle traverse tout le Cameroun d’écoles en écoles pour inciter les plus petits à s’intéresser à la robotique ou encore à l’intelligence artificielle. En 2019, elle peut se flatter d’avoir formé au moins 6000 enfants.

legende

Grâce à son entreprise, la jeune camerounaise est allée de distinctions en distinctions. Elle est ambassadrice du Next Einstein Forum au Cameroun, a été classée dans le Forbes 30 Under 30 Afrique, lauréate du Award TechWomen 2016 (Etats-Unis), du Prix Afrique Innovante 20. Et dernièrement, du Prix Margaret de la Femme Digitale Africaine 2019 attribué le 17 avril à Paris.

Source: www.camerounweb.com
Related Articles: