0
Business News Wed, 7 Jul 2021

Auto-emploi : les jeunes camerounais de plus en plus attirés par l’élevage, le numérique et l’agro-industrie

L’Etat du Cameroun a mis sur pied un plan triennal spécial jeune qui visent à financer les projet portés par les jeunes.

Selon l’Observatoire national de la Jeunesse (OnJ), les trois guichets sont principalement sollicités par les jeunes au cours du premier trimestre 2021. .

Il s’agit du financement des projets liés à l’élevage, au numérique et à l’agro-industrie.

Il de l’observation du comportement des jeunes demandeurs de financement au premier trimestre 2021 que les jeunes ont particulièrement été attirés par l’agro-industrie, l’élevage et les activités liées au numérique. «Une excursion dans les domaines d’activités sollicités par les jeunes révèle une préférence pour la production agricole, la production animale et l’économie numérique. Il faut noter que ces domaines sont également considérés comme les moteurs de la croissance économique et de l’innovation technologique», a informé l’Observatoire National de la Jeunesse (ONJ) en charge du Plan Triennal spécial-jeunes (PTS-jeunes). Les pourcentages par secteurs qui ont attiré le plus les jeunes sont : l’agro-industrie et les métiers connexes (46 %), l’agriculture et l’élevage (40 %) et l’économie numérique (14 %). Toujours au cours du premier trimestre de cette année 2021, les trois guichets les plus sollicités par les jeunes sont le financement des projets, la formation et l’emploi. « Ceci traduit, indique l’ONJ, l’importance qu’ils accordent à l’auto-emploi dans leurs trajectoires professionnelles. L’on peut en déduire que les jeunes ont compris que leur avenir passe par l’emploi indépendant et la création des activités génératrices de revenus». En guise de réponse, le ministère de la Jeunesse et de l’Education civique ne lésine pas sur les moyens.

Près de 6 milliards en 2020.

Près de 6 milliards de francs CFA ont permis de financer des projets dans les filières économiques entre 2020et 2021. La répartition s’est faite ainsi 3,3 milliards dans l’agriculture (67 % de jeunes installés) et 554,3 millions dédiés à l’économie numérique. À fin mars 2021, 7 808 nouveaux jeunes ont exprimé leurs besoins en matière d’insertion sociale et économique. Parmi eux, 37 % de jeunes femmes contre 63 % de jeunes hommes, soit quatre femmes et six hommes sur dix. L’effectif des jeunes au cours de la période sous revue s’ajoute aux 457000 jeunes enregistrés en ligne dans la plateforme depuis 2016, portant l’effectif global de 1 024 993 jeunes inscrits dont 2 035 de la diaspora. Pour mémoire, le Plan Triennal Spécial-Jeunes, est doté d’une enveloppe globale de 102 milliards de francs CFA. Le processus vise à appuyer 1,5 million des jeunes camerounais dans quatre domaines prioritaires. Notamment : l’agriculture, l’industrie/artisanat, l’économie numérique et l’innovation technologique.
Source: www.camerounweb.com