0

BEAC : stagnation des activités économiques

Tue, 6 Apr 2021 Source: cameroon-info.net

L’information publiée par la BEAC provient d’une projection des chefs d’entreprises dans un récent test de conjoncture.

La Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) annonce une stagnation de l’activité économique dans la zone CEMAC au deuxième trimestre de l’année 2021. D’après le quotidien d’Etat Cameroon Tribune en kiosque ce 6 avril 2021, cette stagnation est un autre effet néfaste de la pandémie du Coronavirus sur l’économie de la sous-région Afrique Centrale.

Cela, «du fait de la dégradation de la situation sanitaire au premier trimestre 2021. C’est du moins ce que projettent les chefs d’entreprise dans un récent test de conjoncture réalisé et publié par la Banque des Etats de l’Afrique centrale», peut-on lire dans les colonnes du journal.

D’après ce document, globalement, le secteur de l’agriculture connaîtra une légère hausse du fait de la bonne tenue des cultures vivrières et de certaines cultures de rente comme le coton, la banane et le caoutchouc.

«Dans le domaine de l’élevage, l’on envisage une relative stabilité entretenue par la bonne tenue du cheptel tchadien, dont le dynamisme viendrait contrebalancer des perspectives moroses anticipées au Cameroun, en République Centrafricaine et en Guinée équatoriale. Toutefois, la situation sécuritaire, la rareté de certains intrants et produits phytosanitaires et la dégradation des pâturages devraient entraver l’activité des éleveurs», renseigne le journal.

Notre confrère indique qu’en ce qui concerne l’exploitation forestière, les perspectives s’annoncent globalement favorables pour le deuxième trimestre 2021. Dans le secteur de la pêche et de l’aquaculture, les perspectives s’annoncent défavorables consécutivement à la rareté des investissements publics.

Le journal indique que le secteur de l’industrie extractive va également afficher une certaine stabilité, résultant de la dynamique des cours mondiaux du pétrole brut. «Dans les secteurs tels que le gaz, l’extraction des diamants et autres activités minières, les données publiées par la BEAC augurent des lendemains meilleurs, parce que l’activité gazière dans la sous-région devrait progresser favorablement, boostée par la mise en service du pipeline d’exportation du gaz d’Alen vers le complexe pétrolier ALBA en Guinée équatoriale», lit-on.

Pour les activités de fabrication telles que les industries de boisson, huilerie, minoterie, entre autres, le deuxième trimestre 2021 s’annonce sur une bonne note. Dans le volet production, «traitement et distribution d’eau, la BEAC souligne que comparativement au trimestre précédent, l’activité devrait s’inscrire en hausse, en lien avec une pluviosité plus abondante, bien que la branche soit toujours contrainte par une offre insuffisante face à la demande toujours croissante dans l’ensemble des pays de la CEMAC», peut-on lire.

Source: cameroon-info.net

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.