0

Bourse : un Camerounais prend la tête de la BVMAC

Thu, 28 Oct 2021 Source: www.camerounweb.com

• Il s’agit du financier Louis Banga-Ntolo

• Il remplace son compatriote Jean-Claude Ngbwa

• Beaucoup de défis attendent le nouveau DG à la tête de la Bvmac



La Bourse des valeurs mobilières de l'Afrique centrale, (Bvmac ) , une place boursière régionale basée à Douala qui dessert les marchés du Cameroun, de la République centrafricaine, de la République du Congo, du Gabon, de la Guinée équatoriale et du Tchad vient d’avoir un nouveau Directeur général. A l’issue d’un Conseil d’administration, tenu le 25 octobre 2021 à Libreville, la capitale gabonaise, le financier camerounais Louis Banga-Ntolo a été porté à ce poste de prestige.

Cette nomination est l’achèvement d’un processus. En effet, Louis Banga-Ntolo, a déposé sa candidature suite à l’appel à candidature lancé début mars 2021. C’est cette procédure qui a abouti à son choix. Il vient donc remplacer à ce poste Jean-Claude Ngbwa, qui présidait aux destinées de la Bvmac depuis le 4 juillet 2019.

Louis Banga-Ntolo est titulaire d’un doctorat en banque, monnaie et finance de l’Université Lumières Lyon II. Il est présenté comme un fin connaisseur des marchés financiers. Avant cette nomination, il était jusqu’à sa nomination le DG de Société Générale Capital Securities Central Africa (SG Capital Cemac), la société de bourse du groupe bancaire français Société Générale.

La BVMAC assure l'animation et la gestion courante de la Bourse Régionale. Elle veille au bon fonctionnement de celle-ci dans le respect des actes, des lois et du présent Règlement qu'elle applique et, le cas échéant, interprète sous le contrôle de la Commission de Surveillance du Marché Financier.

Plusieurs défis attendent Louis Banga-Ntolo à la tête de la Bvmac. Il trouvera, par exemple, sur sa table, le projet d’introduction en bourse des entreprises publiques de la zone Cemac, qui tarde à se matérialiser. « Les États ont dit : chacun va apporter à peu près cinq ou six entreprises. Il y a trois États qui nous ont déjà envoyé des listes. Il s’agit du Congo, la Guinée équatoriale et dernièrement le Gabon. Nous continuons d’attendre la réaction des autres », a récemment révélé Nagoum Yamassoum, le président de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf).

Source: www.camerounweb.com