0

Cameroun : 196 milliards de FCFA déjà provisionnés pour la réhabilitation de la Sonara

Sonara Camerounweb Environ 26 milliards de FCFA ont déjà été collectés.

Wed, 15 Jun 2022 Source: La Lettre de la bourse du 15-06-2022

La ligne « soutien à la raffinerie » introduite dans la structure des prix des produits pétroliers au lendemain de l’incendie gui a ravagé la Société nationale de raffinage, le 31 mai 2019, permet de mobiliser les ressources nécessaires pour financer les travaux de réhabilitation.

31 mai-2019-31 mai 2022. Voici trois ans que la Société nationale de raffinage (Sonara), unique raffinerie du Cameroun, est à l’arrêt suite à l’incendie survenu le 31 mai 2019 dans ses installations. Depuis lors, ce fleuron de l’industrie nationale est réduit au statut de « simple » importateur de produits pétroliers raffinés. Ce qui est loin d’être une bonne affaire pour le Trésor public et l’économie locale.

Avec les cours du baril de pétrole brut qui sont passés de 51 dollars en janvier 2021 à 91 dollars en janvier 2022 puis 139 dollars en mars 2022, le gouvernement pourrait voir la note de la subvention des prix à la pompe culminer à 672 milliards de FCFA à la fin de l’année. D’où l’urgence de la reprise des activités de raffinage pour soulager le Trésor public.

Cette fois, ce ne sont pas les fonds qui feront défaut puisque le gouvernement devrait disposer des ressources nécessaires. Au lendemain de l’incendie, le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), Gaston Eloundou Essomba a expliqué que « une ligne “soutien à la raffinerie « de 47,88 FCFA/litre a été introduite dans la structure des prix des produits pétroliers. Ce mécanisme est administré par la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (CSPH). Les ressources collectées via cette ligne sont logées dans un compte séquestre ouvert à la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). Cette ligne permettra à ladite entreprise d’assainir ses relations avec ses partenaires financiers et ses fournisseurs et d’engager le processus de réhabilitation de la raffinerie ».

Face aux députés lors de la session parlementaire de novembre 2020, le Minee a précisé qu’au terme des trois premiers mois de mise en œuvre de ce mécanisme (juin-août 2020), « environ 26 milliards de FCFA ont déjà été collectés. Une ligne qui s’épaissit au fil des importations.

Cagnotte pleine

Entre septembre 2020 et juin 2022, le pays a lancé six procédures d’importation pour un total de 2 875 000 tonnes métriques (TM) de produits pétroliers. Soit 1 350 000 TM de Gasoil, 995 000 TM Super (Gasoline) ; 320 000 TM de Jet Al ; 130 000 de Fuel 3500 et 80 00 TM de Fuel 1500.

Lorsqu’on applique le prix de 47,88 FCFA/litre aux volumes des produits importés, on arrive à plus de 170 milliards de FCFA. Résultat : depuis juin 2019, la ligne “soutien à la raffinerie” pèse déjà plus de 196 milliards de FCFA. En outre, l’importation annoncée de 510 000 TM de produits pétroliers au troisième trimestre 2022 devrait rapporter 30,37 milliards de FCFA de plus. Et probablement autant au quatrième trimestre de l’année. De quoi envisager la réhabilitation de la Sonara avec sérénité.

Source: La Lettre de la bourse du 15-06-2022