0

Cameroun : Camair-Co loue (encore) deux Dash 8-400

Camair Coooo Camair-Co loue (encore) deux Dash 8-400

Thu, 26 Aug 2021 Source: Le Messager

Le Messager a appris que la Cameroon Airlines Corporation réceptionnera dans les semaines à venir, ces deux avions de 76 places chacun. Leur acquisition vise à répondre à la demande importante à laquelle fera face la compagnie aérienne nationale pendant la Coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2021.

La Can 2021 (prévue du 9 janvier au 6 février 2022) drainera beaucoup de personnes au Cameroun (les délégations des 24 équipes participantes, des officiels et des supporters). Une opportunité économique que compte rentabiliser CamairCo. A cet effet, le transporteur public a pris en location deux Dash 8-400 (immatriculés OE-LGL et OE-LGM) auprès d’EIC Aircraft Leasing, une entreprise canadienne spécialisée en la matière. Posés à l'aéroport de Bratislava (la capitale de la Slovaquie), les aéronefs subissent actuellement les dernières vérifications avant leur convoyage, dans quelques semaines, à l’aéroport international de Douala (base de Camair-Co).

Sur l’image reçue d’une source, apparait l’un d’eux, déjà peint aux couleurs du fleuron national. En revanche, il conserve encore son ancienne immatriculation (OE-LGL) et le drapeau autrichien. Agé chacun de 11,4 ans, les deux appareils ont précédemment été exploités par AustrianArrows (de 2010 à 2012) et Austrian Airlines (de 2012 à mars 2021), deux compagnie autrichiennes. L’arrivée de ces avions de 76 places chacun (configuré en une seule classe) coïncide avec la fin de la formation de la dernière vague des pilotes de Camair-Co envoyés à Addis-Abeba, chez Ethiopian Airlines, pour y subir des tests de qualification. Flotte hors service Ces turbopropulseurs viennent densifier la flotte active (limitée) du pavillon public. Elle est actuellement constituée d’un Embraer E145 et d’un Embraer E135, pris en location chez l’équatoguinéen Cronos Airlines, et d’un Boeing 737-700, loué avec équipage auprès de TAAG Angola Airlines, le porte-étendard angolais.

A ceux-ci s’ajoute un MA60 acheté en 2013. Le reste de sa flotte propre reste hors service. Son deuxième MA60 est cloué au sol depuis qu’il a essuyé des tirs des combattants sécessionnistes, à son atterrissage à Bamenda (chef-lieu de la région du Nord-Ouest), le 1er décembre 2019. Ses deux B737-700 sont hors d’usage depuis le premier trimestre 2019.

L’un d’eux (immatriculé TJQCA) a été envoyé en maintenance dans les ateliers d’Ethiopian Airlines en avril dernier. C’est là qu’est immobilisé depuis le 12 janvier 2018, son seul aéronef longcourrier, un B767-300. En densifiant sa flotte à l’approche de la Can, Camair-Co veut conserver son monopôle sur un marché que convoite Air Sénégal. En effet, lors d’une conférence de presse organisée à l’hôtel Hilton de Yaoundé le 18 août dernier, le pavillon public sénégalais a annoncé le lancement de vols charters pour le transport des différentes délégations concernées par la compétition sportive.

Cela sous-entend qu’il pourrait desservir, pendant environ un mois, les villes de Yaoundé, Bafoussam et Garoua, qui abriteront les poules A et C, pour la capitale politique, et les groupes B et D pour les deux autres villes. La ville de Limbé (groupe F) ne disposant pas d’aéroport, les délégations à destination de celle-ci atterriront forcément à Douala, plus proche géographiquement. Depuis mars 2021, Air Sénégal a ouvert une route régulière entre Dakar (la capitale sénégalaise) et Douala (poule E).

Source: Le Messager