1

Cameroun/Logements Sociaux : les remises de clés se poursuivent

Ketcha Courtes Remises Cles Photo de Ketcha Courtes à la cérémonie de remise des clés

Wed, 31 Aug 2022 Source: www.camerounweb.com

Sans aucune relâche, le Minhdu continue de mettre en oeuvre avec plus de célérité le programme gouvernemental de construction de 10 000 logements sociaux et d'aménagement de 50 000 parcelles constructibles initié par le chef de l'État. En cette période de rentrée scolaire, plus de 75 nouveaux acquéreurs de Yaoundé et Douala ont reçu leurs clés.

Rien ne bloque Célestine Ketcha Courtès dans sa détermination d'exécuter les prescriptions du chef de l'État relatives aux logements sociaux.

Face à chaque difficulté ou obstacle dans la mise en œuvre du vaste programme gouvernemental de construction de 10 000 logements sociaux et daménagement de 50 000 parcelles constructibles le ministre Célestine Ketcha Courtès trouve des solutions. Les chantiers sont progressivement livrés, et depuis bientôt 2 ans, il ne se passe pas un mois sans que des clés ne soient remises aux nouveaux acquéreurs.

Des familles soulagées

En cette dernière semaine du mois d'août 2022, les cérémonie de Yaoundé le 26 Août et à Douala ce 31 août, ont permis à près de 75 nouveaux acquéreurs de Douala et Yaoundé de reçevoir les clés de leurs logements. Une situation qui incontestablement soulagera des familles en cette période de rentrée scolaire. il s'agit en réalité des acquéreurs ayant aussi bien payé au comptant que ceux ayant sollicité le concours du Crédit Foncier du Cameroun, pour l'acquisition de leurs logements.

« Il est impératif de tout mettre en oeuvre pour que les acquéreurs qui ont payé de leur argent pour avoir ces logements puissent les intégrer au fur et à mesure de leur livraison. », a déclaré le ministre de l'habitat et du développement urbain au cours de la cérémonie qu'elle a présidé ce 31 Août à Douala .

Au cours de cette cérémonie solennelle de remise des clés, le ministre Célestine Ketcha Courtès a reconnu que les différents projets que porte le vaste programme de construction des logements sociaux, ont connu des fortunes diverses dans leurs mises en oeuvre. Entre autre facteurs déplorables ayant freiné l'achèvement, l'habitabilité et la mise à disposition des logements elle a évoqué la faible capacité technique, financière et managériale de certaines PME locales responsables de la construction de ces logements qui a fortement impacté la production attendue des logements, l'implémentation du tout nouveau concept de Copropriété dans notre pays, et l'incivisme des populations, qui se sont livrées à des actes de vandalisme, détruisant les investissements consentis par l'État et emportant au passage plusieurs équipements de plomberie et délectricité déjà installés.

Toutefois, le Ministre a rassuré qu' à ce jour, la situation est désormais maitrisée. Aussi elle a rappelé à l'opinion nationale, la détermination de son département ministériel à achever ce projet en continuant à trouver pour chaque difficulté des solutions plus efficaces, afin de soulager les populations qui ne demandent qu'à voir se matérialiser les promesses à elles faites par le Chef de lEtat.

Le social en priorité

Selon le ministre Célestine Ketcha Courtès, toutes les réalisations qui se poursuivent sont le fruit d'une équipe multidisciplinaire fortement impliquée dans la mise en oeuvre de ce programme. En saluant les efforts des acteurs en charge des constructions, de l'aménagement, des travaux d'habitabilité et de la commercialisation, elle a particulièrement remercié le Directeur Général du Crédit foncier, pour la franche collaboration, qui a abouti à la signature d'une convention qui facilite déjà la mise en place des prêts des acquéreurs, en attendant que les titres de propriété, qui serviront de garantie hypothécaire soient disponibles.

Pas de désordre urbain.

Progressivement, les cités de Mbanga Bakoko à Douala et Olembé à Yaoundé vivent, les équipements socio-collectifs qui accompagnent ces villes nouvelles se mettent en place . Le Minhdu a invité les habitants à faire preuve de responsabilité et de civisme, afin d'éviter l'érection anarchique des lieux de culte et des espaces marchands.

«Vous êtes propriétaires de vos logements et désormais libres de les intégrer. Je vous invite à respecter les règles de copropriété et surtout les aspects essentiels de la vie en communauté. A ce propos, des syndics de copropriété ont été mobilisés, pour vous suivre dans le respect des dispositions liées non seulement à la gestion des parties communes, mais également des parties privatives. Selon la loi, ces syndics de copropriété sont pris en charge par les occupants des logements. C'est la raison pour laquelle, vous êtes appelés à tenir une assemblée générale des copropriétaires, et de constituer un bureau de votre syndicat, qui sera chargé entre autres de recruter les syndics de copropriété qui vous accompagneront dans la gestion de copropriété de vos espaces communs et de votre vie ensemble.» a martelé le ministre en s'exprimant aux acquéreurs.

Pour marquer l'intérêt porté par le chef de l'État à ce projet, le ministre a recommandé que le vivre ensemble et l'unité chers au Cameroun quittent les discours pour se traduire dans ces cités nouvelles par les paroles, les gestes, et les actes, à lendroit des voisins .

Source: www.camerounweb.com