0

Cameroun/Marchés publics : Le fiasco de la passation en ligne

Marche Public Des Offres Image illustrative

Thu, 18 Aug 2022 Source: www.camerounweb.com

Sur les 7 800 marchés publics programmés en ligne au Cameroun au cours de l’année 2021, seulement 104 contrats ont été attribués via le même canal, apprend-on du bilan de la mise en œuvre de la dématérialisation des procédures relatives à la commande publique, à travers la plateforme meroun au cours de l’année 2021, seulement 104 contrats ont été attribués via le même canal, apprend-on du bilan de la mise en œuvre de la dématérialisation des procédures relatives à la commande publique, à travers la plateforme placés dans cette plateforme construite dans le cadre de la coopération avec la Corée du Sud. « Il apparaît que le faible taux des marchés traités par voie dématérialisée, par rapport au volume global des commandes publiques, se justifie par des contraintes techniques de divers ordres, ainsi que la résistance au changement des acteurs qui considèrent complexes les procédures électroniques » , avait tenté de justifier Talba Malla, au cours du conseil de cabinet présidé le 24 février 2022.

Sur les 7 800 marchés publics programmés en ligne au Cameroun au cours de l’année 2021, seulement 104 contrats ont été attribués via le même canal, apprend-on du bilan de la mise en œuvre de la dématérialisation des procédures relatives à la commande publique, à travers la plateforme meroun au cours de l’année 2021, seulement 104 contrats ont été attribués via le même canal, apprend-on du bilan de la mise en œuvre de la dématérialisation des procédures relatives à la commande publique, à travers la plateforme placés dans cette plateforme construite dans le cadre de la coopération avec la Corée du Sud. « Il apparaît que le faible taux des marchés traités par voie dématérialisée, par rapport au volume global des commandes publiques, se justifie par des contraintes techniques de divers ordres, ainsi que la résistance au changement des acteurs qui considèrent complexes les procédures électroniques » , avait tenté de justifier Talba Malla, au cours du conseil de cabinet présidé le 24 février 2022. Financée à hauteur de 3 milliards de FCFA par la République de Corée du Sud, la plateforme « Coleps » a pour objectif de réduire la corruption dans le secteur des marchés pu blics au Cameroun. Car, généralement, c’est le contact entre les prestataires et les fonctionnaires qui favorisent cette pratique. Dans son rapport présenté fin 2018, la Commission nationale anti-corruption (Conac) classe le ministère des Marchés publics comme l’administration la plus corrompue du pays.

Source: www.camerounweb.com