2

Cameroun : le fonds de lutte contre le Covid-19 en hausse de 200 milliards

Covidgate FMI Cameroun Accord On note une augmentation de 25% en valeur relative

Thu, 10 Jun 2021 Source: www.camerounweb.com

Le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, augmente de 200 milliards de FCFA en 2021, l’enveloppe du Fonds de solidarité nationale de lutte contre le coronavirus

Dans la loi de finances initiale, votée par le parlement en novembre 2020, cette enveloppe était de 150 milliards de FCFA

On note une augmentation de 25% en valeur relative

Contre toute attente, l’enveloppe du Fonds de solidarité nationale de lutte contre le coronavirus vient d’être haussée de de 200 milliards. C’est en tout cas ce qu’on peut lire dans un collectif budgétaire signé le 7 juin 2021, le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya. Cette enveloppe servira donc au Fonds de solidarité nationale de lutte contre le coronavirus et ses répercussions économiques et sociales. Dans la loi de finances initiale, votée par le parlement en novembre 2020, cette enveloppe était de 150 milliards de FCFA.

Polémique

Le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya de cette augmentation de l’enveloppe des fonds Covid-19 survient dans un contexte marqué par des soupçons de gabegie autour de la gestion des premiers financements débloqués dans le cadre de ce fonds. Ces soupçons émanent d’un rapport préliminaire de la Chambre des comptes de la Cour suprême, institution qui a été chargée d’auditer la gestion de ces fonds, notamment ceux mis à la disposition du gouvernement camerounais par les bailleurs de fonds internationaux. Dans le même temps, selon la presse locale, le Contrôle supérieur de l’Etat, l’autre auditeur des fonds Covid-19, a vu ses locaux cambriolés ces derniers jours, ainsi que ses ordinateurs emportés.

La nouvelle enveloppe allouée par le chef de l’Etat vise à la mise en place de mécanismes destinés à asseoir une meilleure sécurisation de la gestion de ces financements. Dans un premier temps, la gestion de cette manne financière a été transférée à une task force créée à la présidence de la République.

Depuis le rapport préliminaire de la Chambre des comptes, plusieurs gestionnaires de ces fonds, dont des membres du gouvernement, sont auditionnés depuis quelques jours par le corps spécialisé des enquêteurs du Tribunal criminel spécial (TCS), une juridiction d’exception mise en place pour traquer les prévaricateurs de la fortune publique. Cette information a été confirmée par le ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi, dans un récent communiqué officiel.

Source: www.camerounweb.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.