2
Business News Fri, 9 Jul 2021

Cameroun : les caisses de l’Etat sont vides, les salaires et la CAN en danger

• Le Cameroun traverse une situation économique critique

• Les caisses de l’Etat sont vides

• Les conséquences vont se faire sentir très prochainement


La santé financière du Cameroun n’est pas au point. Le pays traverse une crise financière grave même si les autorités semblent dédramatiser la situation. Les salaires des fonctionnaires du mois de juin ont été payés grâce aux recettes de la CNPS selon nos sources.

« C’est une information que le gouvernement cache afin de ne pas créer la panique. L’Etat du Cameroun n’a plus d’argent. En langage technique c’est une cessation de paiement.

En effet, au-delà de toute la communication sur les eurobonds, l’Etat du Cameroun a puisé dans les caisses de la CNPS 47 milliards Fcfa qui leur a permis de régler une partie des salaires.

Entre la crise en zone anglophone, la guerre contre Boko Haram et l’endettement sauvage, l’Etat n’a plus rien », révèle Boris Bertolt.

La CAN 2021 en danger

Cette situation difficile que traverse l’Etat du Cameroun a des effets sur l’organisation de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN) sur la terre des Lions Indomptables. L’absence des ouvriers sur certains chantiers des stades ou encore la lenteur dans l’exécution des travaux s’explique simplement par l’absence de liquidité dans les caisses de l’Etat selon le lanceur d’alerte.

« Plusieurs chantiers de la CAN sont dès lors compromis. Notamment la route du stade Japoma, à la sortie de la ville de Douala est à l’arrêt. L’Etat entend bloquer la route pendant le passage des équipes de la CAN 2021. Une tactique utilisée pendant le CHAN. Le chantier du stade Olembe de l’entreprise MAGIL tourne au ralenti parce que l’Etat leur doit déjà près d’un demi-milliard. D’autres chantiers également sont aux arrêts. Le rapport de la chambre des comptes n’a pas été rendu public afin de masquer les détournements qui peuvent saper la confiance des financiers qui refuseront de prêter de l’argent au Cameroun. Car les caisses sont vides », explique-t-il.

Depuis plusieurs mois, l’économiste Dieudonné Essomba annonçait la « banqueroute » de l’Etat du Cameroun. Il révélait que l’Etat camerounais n’est plus en mesure de payer sa dette extérieure. « Un pays meurt par pure ignorance ! Certains hurluberlus, y compris du Gouvernement, entretiennent le mensonge suivant lequel la situation du Cameroun est saine, au motif que sa dette ne serait que de 45% du PIB. C’est une lecture purement administrative et particulièrement ignare de la situation de la dette d’un pays. Quand on parle de la situation d’un pays, ce n’est pas toute la dette qui est en cause, mais la dette extérieure (…) La dette extérieure du Cameroun représente 2 fois et demie ses recettes extérieures », avait-il publié dans une tribune.
Source: www.camerounweb.com