0

Cameroun : une star up transforme les déchets plastiques en carburant

Carburant Par Les Dechets Les étapes de la transformation

Tue, 12 Oct 2021 Source: www.camerounweb.com

• Il s’agit d’Iso-Tech Sarl de Walter Djatsa

• La star up a conçu un four à pyrolyse qui permet de fabriquer du diesel avec des sachets plastiques

• Une innovation qui fait la fierté du Cameroun



Transformer des déchets plastiques en carburant, ce n’est pas de l’utopie. Une Start-up camerounaise vient de réussir ce pari. Il s’agit d’Iso-Tech Sarl de Walter Djatsa qui a conçu un four à pyrolyse qui permet de fabriquer du diesel avec des sachets plastiques.

Iso-Tech Sarl, start-up camerounaise spécialisée dans le recyclage, intervient dans les filières de qualité-hygiène-sécurité-environnement (QHSE) et de la gestion des déchets industriels. Sur un espace de 2 000 m2, l’entreprise gère les déchets qu’elle récupère auprès de ses clients à l’aide de véhicules dédiés. Elle dispose également d’un laboratoire d’analyse et de sa propre équipe d’ingénieurs qui fabriquent ses équipements. Son dispositif phare est un four à pyrolyse qui transforme les déchets plastiques en carburant.

Walter Djatsa est le fondateur d’Iso-Tech Sarl. « A partir de quinze kilos de plastique, nous obtenons à peu près quinze litres par jour. Vous avez aussi du gaz qui se dégage », affirme-t-il.

Fondée en 2010, Iso-Tech Sarl collecte à ce jour près de 10 tonnes de déchets par jour, mais n’en traite 2 tonnes pour le moment. Ses machines qui ont été fabriquées au niveau local ne permettent pas de dépasser ce seuil. La start-up a tout de même réussi à diversifier ses activités, et fabrique en plus du carburant, des pavés obtenus à partir de sable et de plastique. Un investissement dans des machines et des compétences pour satisfaire les besoins croissants permettraient à la jeune pousse de développer ses activités. Iso-Tech Sarl a récemment participé au sommet Ambition Africa afin de trouver des mécanismes de soutien aux PME.

Les jeunes Camerounais tous les jours innovent chacun dans son domaine. Walter Djatsa est la preuve vivante que l’innovation est en marche. Seulement, le cadre pour permettre aux jeunes d’avoir une facilité au crédit et un accompagnement efficient, reste à réformer.

Source: www.camerounweb.com