0

Congelcam : la duplicité des pouvoirs publics mise à nu

Thu, 23 Dec 2021 Source: Les grands secret

▶ Cliquez ICI pour suivre la CAN 2021 ◀

Lors d’un point de presse organisé à Yaoundé récemment, le chargé de la Communication de la société Congelcam, qu’accompagnait Sah Mandulé, représentant du directeur général de la structure, a dénoncé la fermeture régulière des agences du plus grand importateur de poisson du pays.

Joseph Flavien Kankeu, le chargé de la communication, n’y est pas allé par le dos de la cuillère. « Pour des prétextes incompréhensibles, nos points de vente font régulièrement et abusivement l’objet des scellés ». Le responsable de Congelcam a également réfuté l’idée selon laquelle sa société est en situation de monopole au Cameroun.

Dans la filière poisson, a-t-il révélé, « la société Foods and Fish Industries Cameroun S.A (…) créée en 2018 pour les besoins de la cause, bénéficie toute seule d’une autorisation d’importation du Minepia du Tilapia (Kanga)…, tandis que Queen Fish est la seule entreprise autorisée par le même Minepia à importer les découpes de viande du porc depuis plus de neuf ans. Ces deux entreprises appartiennent au même opérateur économique qui a l’exclusivité de ces produits, pourtant interdits d’importation sur notre territoire ».

Le chargé de la communication dénonce ainsi un favoritisme accordé à un opérateur économique concurrent et qui met à mal la nécessaire concurrence pure et parfaite qui aurait dû exister dans le marché. La dénonciation est d’autant plus patente que les propriétaires de ces sociétés bénéficiaires de la prodigalité gouvernementale ont pignon sur rue.

La Congelcam dénonce également la suspension du Programme d’évaluation avant embarquement sur le poisson importé. Une mesure qui, explique le chargé de la communication du plus grand importateur de la filière, a contribué à augmenter davantage lés coûts de revient et à prolonger les délais d’approvisionnement, tout en aggravant les risqifes.pour le Cameroun, avec de fortes conséquences sur les stocks disponibles des produits halieutiques.

Variétés

Et pour confirmer cette défiance de l’État envers Congelcam, Joseph Flavien Kankeu indique que pour l’année 2020, le ministère de l’Élevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia) a autorisé Congelcam à importer 150 000 tonnes de poissons, toutes variétés confondues, quantité largement inférieure aux 181678 tonnes importées par le Cameroun en 2017, selon les données de l’institut national de la statistique. « Toutes nos tentatives d’avoir une réaction du Minepia se sont soldées par des échecs », a indiqué le chargé de la communication de la société. Toutefois, l’avis technique d’importation a été délivré en septembre de la même année à Foods and Fish Industry Company pour « les besoins de la cause ».

En réalité, pendant l’année 2021, le plus grand importateur de poisson au Cameroun a subi les foudres du ministère du Commerce à travers des mises sous scellés d’une dizaine de ses boutiques par-la Brigade de Contrôle et de Répression des Fraudes. Il était reproché à l’entreprise citoyenne de l’homme d’affaires et Sénateur Sylvestre Ngouchingue, de pratiquer des hausses illicites des prix dans les différents points de vente fermés.

Une justification que vient de battre en brèche Congelcam à travers ce communiqué, excipant plutôt un acharnement et une répression fiscale des pouvoirs publics et un complot contre cette structure qui, pourtant paie « plus que tous les autres les impôts et malgré cela, nous sommes toujours plus contrôlés et abusivement redressés par le fisc et ce, à des milliards de Francs Cfa », déplore le responsable de Congelcam. Une situation que ne vivent pas les sociétés concurrentes qui elles, bénéficient des avantages qu’on dirait à têtes chercheuses.

Source: Les grands secret