0

Coopération Cameroun-Japon : 53 millions de Fcfa pour transformer le Cacao à Ebolowa 2

Cacao Rouge Un partenariat de don financier a été signé pour appuyer les projets locaux au Cameroun

Thu, 24 Mar 2022 Source: Le Messager n° 5981

Takaoka Nozomu, ambassadeur du Japon au Cameroun et André Thomas Bengon, maire de la commune d’Ebolowa 2 ont signé un partenariat de don financier pour appuyer les projets locaux au Cameroun.

C’est ainsi que le gouvernement japonais a mis à la disposition de l’Etat du Cameroun, un montant total de Fcfa 53 782 000 FCFA soit (81 mille euros) afin d’exécuter le projet intitulé « Projet de construction d’une unité de transformation de cacao à Ebolowa 2 ».

Face à la qualité de cacao réduite ces dernières années dans cette localité, le projet vise à construire un (01) bâtiment de fermentation, deux (02) bâtiments de séchage et un (01) bâtiment de stockage en vue d’améliorer les revenus des producteurs de cacao de l’arrondissement d’Ebolowa 2 dans le département de la Mvila, région du Sud. « Il est question pour le gouvernement du Japon à travers ce projet, de contribuer aux efforts louables entrepris par le gouvernement camerounais en vue de valoriser l’or brun dans cette zone », a confié Takaoka Nozomu, donateur.

Serments et jurements

Les termes et conditions du don ainsi que les procédures de son utilisation seront régis par l’accord dans les limites de la présente entente. Le don sera disponible pendant la période précisée dans l’accord, tant que la période sera entre la date d’entrée en vigueur de l’accord le 03 mars 2022.

Ainsi, il sera utilisé par le gouvernement de la République du Cameroun à travers son partenaire « Mairie d’Ebolowa 2 », correctement et uniquement pour l’achat des produits et services nécessaires pour la mise en œuvre du projet comme spécifiés dans l’accord.

Le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, pour le gouvernement du Cameroun a affirmé que ce projet vient répondre à l’une des priorités du gouvernement qui est de maximiser la production en quantité et en qualité de cette matière première d’ici 2035. C’est pourquoi il n’a pas manqué de saluer la contribution de Tokyo à l’atteinte de cet objectif. « Le gouvernement du Cameroun est conscient de cet apport qui porte d’ailleurs beaucoup d’espoirs en l’avenir ».

Chaines de valeur

En clair, la variété de cacao trouvée au Cameroun est le trinitario. Ce dernier, d’après les spécialistes de l’Office national du Cacao et du Café (Oncc) est un hybride issu de deux races de cacao, le criollo et le forastero. C’est un grain savoureux qui contient les qualités des deux autres.

Il est apparu vers le 19ème siècle sur l’Ile de Trinité, d’où son nom. A en croire le Mincommerce lors de la cérémonie de lancement de la campagne cacaoyère 2022- 2023 il y a quelques jours, la production au Cameroun au cours de la campagne 2020-2021, qui s’est étendu du 1 er août 2020 au 15 juillet 2021, a culminé à 292 471 tonnes.

Avec cette performance en hausse de 35 319 tonnes par rapport à la précédente campagne, soit 12 % en valeur relative, le Cameroun affiche sa meilleure production sur les six dernières campagnes, et se rapproche ainsi de la barre de 300 000 tonnes de fèves produites. Pour lui, au cours de la campagne sous revue, les broyeurs ont transformé 62 341 tonnes de fèves.

Un volume en légère augmentation de 3,3 % par rapport à la campagne 2019-2020, en raison « notamment de l’entrée (en production Ndlr) d’une cinquième unité de transformation (Antic Cocoa), à côté des transformateurs traditionnels que sont Sic cacaos, Neo Industry, Chococam et Ferrero. Nous voilà désormais à la sixième unité (Ebolowa 2) »

Source: Le Messager n° 5981