0
Business News Wed, 18 Mar 2020

Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Coronavirus: le règne de l’insousciance à la gare routière d’Etoudi

Ils sont nombreux les individus qui continuent de mener leur vie sans observer les mesures prescrites pour éviter le coronavirus.

C’est une ambiance de tous les jours qui règne à la gare routière d’Etoudi. Les cars de transport en commun vont et viennent. Ils se succèdent ainsi depuis cinq heures du matin. A partir de cette gare, deux destinations sont possibles Sa’a et Monatélé. Ici, l’activité économique bat son plein. Lorsqu’un car arrive de l’une de ces destinations avec son lot de bagages, telles des abeilles se ruent autour d’un point de miel que les « bayam sellam » se bousculent pour s’approprier des provisions qu’elles vont revendre. Entre les deux points d’embarquements il y a toutes sortes d’activités commerciales telles que des débits de vente de produits brassicoles, des vendeuses ambulantes d’eau et de sodas, des restaurants de fortune plus précisément des grilleuses de poissons, des vendeuses ambulantes de nourriture. Dans cette effervescence, on y trouve bousculades, querelles, empoignades, accolades.

La présence sans cesse croissante de personnes infectées au covid-19 au Cameroun semble ne pas être une actualité pour les ressortissants du département de la Lékié. Arrivée ce matin à Yaoundé avec un filet de tubercules de manioc, de macabo et de bâtons de manioc, Véronique Tsanga est venu vendre les fruits de ses champs lui permettant ensuite de s’approvisionner à son tour de produits manufacturés tels que du sel, du sucre, du savon en morceaux et en poudre. Pour cette dernière, c’est pratiquement un rituel toutes les deux semaines. Elle n’a pas manqué de questionner le port du masque. C’est sa sœur qui après une accolade intense lui dit vaguement, « on dit qu’il y a une nouvelle maladie appelée coronavirus et pour ne pas l’attraper, il faut se couvrir le nez ». Fort heureusement, la ressortissante de Sa’a en a entendu parler il y a peu mais selon elle, « cette maladie est une maladie des blancs, excusez-nous avec ça, nous avons déjà trop de problèmes pour qu’on nous embête encore avec ça. En tout cas, on m’a aussi dit que cette maladie ne supporte pas la chaleur donc je n’ai aucune raison de m’inquiéter », dit-elle avec assurance.

Certaines personnes qui ont l’intention de voyager, après avoir payé leur ticket de transport préfèrent attendre dans le car tandis que d’autres vont dans les restaurants de fortune. Ici, Prudence est l’exemple même de l’imprudence. Trois individus ont commandé du poisson grillé. Apres avoir servi, seul un des trois lui demande de l’eau pour se laver les mains. La jeune femme revient avec un bol plein d’eau pour ce dernier. La curiosité ici est que les deux autres au lieu demander qu’on leur apporte aussi de l’eau, ils se sont tous lavés les mains dans le même bol. Lors de la conférence de presse conjointe entre le ministère de la Santé publique, le ministère de la Communication et le ministère de l’Elevage des Pêches et des Industries animales, le Dr Manaouda Malachie a demandé aux populations, « d’observer l’absolu nécessité de se laver les mains à l’eau propre coulante et du savon, utiliser des solutions hydro alcooliques pour ceux qui peuvent les avoir, se couvrir le nez et la bouche avec un mouchoir jetable lorsqu’on tousse ou utiliser les plis des coudes, il faut éviter dans la mesure du possible tout contact étroit avec toute personne présentant les symptômes de la grippe ou avec les animaux sauvages ».

Source: actucameroun.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter

Related Articles: