0
Business News Tue, 12 May 2020

Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Covid-19: le Gicam appelle le gouvernement à plus d’audace

Le premier mouvement patronal du Cameroun salue les récentes décisions du gouvernement en vue de donner ,vie à l’économie locale malgré le covid-19, et interdit, dans une note en date du 4 mai, l’inertie aux ministres.

Le Groupement inter patronal du Cameroun (Gicam) salue les 19 mesures prises par les pouvoirs publics le 30 avril 2020 en vue de donner du tonus à l’économie camerounaise malgré la pandémie du coronavirus. Seulement, après les mesures prises à la date sus-évoquée, pendant que certains camerounais amis des questions économiques sautillait de joie, le Gicam, lui, a vite convoqué un conseil d’administration extraordinaire.

Et de celui-ci, l’influent regroupement des patrons fait quelques constats, à la mesure de la propagation de la pandémie du Covid-19, dont les impacts économiques avaient fait l’objet d’une première évaluation dans le second rapport sur la pandémie que ce mouvement patronal a rendu public le 22 avril.

Le Gicam constate que «ses propositions ont été partiellement prises en compte ; certaines d’entre elles nécessitant par ailleurs des clarifications. Si nous saluons la décision d’apurer le solde de crédit de TVA pour contribuer à restaurer la trésorerie des entreprises, nous déplorons l’absence de mesures douanières, de remboursement de la dette ‘intérieure et la non-mobilisation des leviers bancaires.

Globalement, nous considérons que ce premier train de mesures constitue une amorce vers l’objectif que nous appelons de nos vœux : celui de contenir les dérapages et dysfonctionnements économiques.

Toutefois, le chemin qui y mène reste long. Ce d’autant qu’on peut d’ores et déjà relever le faible impact prévisible de ces mesures, au regard de la dégradation de l’économie et de l’appauvrissement des ménages. »

En effet, dans un rapport en date du 22 avril, les patrons du Gicam avaient produit un rapport qu’ils avaient baptisé les premières mesures du Gicam, l’on avait des idées à même de mieux permettre de l’appréciation de ces 1000 patrons, capables de permettre à l’économie camerounaise de tenir tête face au coronavirus.

Ces idées esssui glace touchaient le fisc, le ravitaillement des banques en fonds, la réduction de certains contrôles jugés agaçant, la mise en débet des redressements fiscaux, l’allègement des 14 jours que les bateaux passent à la bouée de base avant d’accéder au port autonome de Douala. En un mot comme en mille, les suggestions du Gicam touchaient le domaine douanier, budgétaire, fiscal et douanier.

Problème ? Le 30 avril, le gouvernement a certes pris en compte certaines mesures du Gicam, mais n’a pas touché là où il fallait. La sentence de Célestin Tawamba et ses pairs du Gicam est sans em-bages.

« L’absence de mesures structurelles visant, non seulement à soutenir la trésorerie des entreprises toutes suffisamment ou durement éprouvées, mais aussi à relancer les activités des entreprises et de l’économie, demeure pour le Gicam un sujet de grande préoccupation. Au demeurant, l’efficacité des premières mesures prises par le Gouvernement ne sera effective qu’avec la mise en place de dispositifs de relance économique alliant des politiques budgétaire, monétaire et financier, ainsi que des politiques inédites de soutien aux entreprises et aux ménages. »

La situation économique du Cameroun s’avère être particulière et nécessite des décisions plus osées et plus pragmatiques. L’heure n’est pas aux mesures partielles, mais globales, pour que pendant le covid-19 et après, les effets de cette pandémie soient moins ressentis. Le Gicam, qui compte en outre un plus de 100 associations, dit être prêt à apporter soutien.

« Il convient de souligner que, si avant le Covid-19, la prise de mesures de relance économique était déjà une nécessité absolue, cette crise lui confère un caractère d’urgence qui ne saurait s’accommoder de toute forme d’hésitation ou d’inertie. Nous nous associons pleinement aux efforts du Gouvernement et nous l’exhortons à aller plus loin et plus vite dans la mise en place de mesures complémentaires propres à restaurer la santé des entreprises».

Source: camerounactuel.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter

Related Articles: