0

Cryptomonnaies : le Cameroun lance les bases d’une régulation nationale

Thu, 11 Nov 2021 Source: www.camerounweb.com

• Le gouvernement annonce des travaux d’élaboration d’une réglementation nationale

• La CEMAC aussi veut établir une réglementation communautaire

• Il s’agit de lutter contre les blanchiments d’argent

Le gouvernement camerounais a fait de la régulation des Cryptomonnaies son cheval de bataille. Les transactions de ces monnaies électroniques échappent à tout contrôle, ce qui laisse la place à des dérives énormes dans le secteur. L’Etat camerounais, à travers le ministère de Finances était d’ailleurs passé à la vitesse supérieure dans la lutte contre le blanchiment d’argent et la fuite des capitaux menaçant d’engager des procédures administratives et judiciaires à l’encontre des sociétés non agréés qui procèdent à la levée des fonds par le biais du trading sur les cryptoactifs. Cette mise en demeure de l’Autorité monétaire nationale vient à la suite de la publication par la Commission de surveillance du marché financier d’Afrique centrale (COSUMAF) d’une liste de dix-sept sociétés non agréées de crypto monnaie.

Maintenant, l’Etat veut passer aux choses concrètes et veut d’ailleurs damer le pion à la Commission de surveillance des marchés financiers de l’espace Cemac qui avait annoncé l’élaboration d’un cadre réglementaire pour les Cryptomonnaies dans l’espace économique régional.

Face à la popularité croissante des cryptomonnaies, le Cameroun prépare un texte pour réguler cette activité. En effet, le ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel) annonce la tenue d’un séminaire, le 15 novembre à Yaoundé, sur les « Enjeux, opportunités et risques de la cryptomonnaie au Cameroun », rapporte Investir au Cameroun. Parmi les résultats attendus, apprend-on, le Minpostel veut mettre sur pied « un papier blanc sur la régulation et la réglementation des cryptomonnaies et cryptoactifs au Cameroun ». Il sera donc question d’« examiner les mécanismes de régulation des cryptomonnaies et la prise en main du secteur par les pouvoirs publics ; présenter la nécessité de la mise en place d’une corégulation à l’heure d’une convergence de la société tout entière ; dresser une cartographie complète des acteurs des cryptomonnaies sur le continent africain et ceux présents sur le territoire camerounais, tout en relevant l’indice de consommation des services relatifs à ces crypto-organismes », rapporte Investir au Cameroun.

L’autorité gouvernementale précise qu’il engage cette réflexion dans un contexte où, pour les gouvernants, et notamment ceux d’Afrique centrale, cryptomonnaie rime avec escroquerie, difficultés de qualification, problèmes de définition, nature juridique difficile à cerner, enjeux de régulation et réglementation. Toutefois, indique le ministère, « ayant désormais le vent en poupe et devenant un vecteur des échanges au sein des masses populaires, la cryptomonnaie nécessite incontestablement d’être appréhendée.

Source: www.camerounweb.com