0

Développement Durable : l’UE soutient le Cameroun avec 29 milliards de FCFA

UE Cameroun ODD Les ODD, une priorité du Cameroun

Mon, 17 Oct 2022 Source: L'Elite N°215

Deux conventions de financement relatives aux actions « Cameroun : Villes vertes, inclusives et durables » et « Cameroun : Septentrion vert et résilient », ont été signées ce mardi 04 octobre 2022 à Yaoundé par le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine OUSMANE MEY et l’Ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union Européenne au Cameroun, S.E Philippe VAN DAMME.

L’action « Cameroun : Villes vertes, inclusives et durables » est fondée sur une approche intégrée du développement humain. Dotée d’une enveloppe de 15 742 000 000 de FCFA, cette action contribuera à l’atteinte du troisième domaine prioritaire du Programme Indicatif Multi-annuel 2021- 2027(PIM), axé sur « Pacte vert : développement durable et action climatique ». Elle vient en appui à la gouvernance urbaine et à la mise en œuvre du processus de décentralisation au Cameroun.

Cette action cible trois villes camerounaises : Yaoundé, Douala et Maroua. Concrètement, l’UE va soutenir la mobilité de la ville de Yaoundé en accompagnant le développement du BRT (Bus Rapide de Transit) et en finançant les mesures d’accompagnement telles que la réforme du transport artisanal et l’amélioration de la mobilité au centre-ville. A Maroua, en complément avec les actions de l’Agence Française de Développement et de la Banque mondiale, l’UE renforcera le développement participatif de la ville, en accompagnant la population et les Mairies dans leur volonté d’avoir plus d’espaces verts et publics, permettant une meilleure qualité de vie et une meilleure résilience au changement climatique.

A Douala, l’UE va accompagner la Banque Européenne d’Investissement dans un projet de gestion des déchets. En ce qui concerne l’action « Cameroun : Septentrion vert et résilient », celle-ci fait partie de la Team Europe Initiative « Pacte vert et résilience dans le septentrion au Cameroun. Avec une allocation financière de 13 119 000 000 FCFA, cette action propose une approche « paysage » dans l’optique de la protection de la nature dans les aires protégées prioritaires et l’économie verte pour les populations environnantes.

Ainsi, cette action permettra de relier les sites protégés par des zones de restauration forestière aux pratiques agricoles et pastorales adaptées et durables, qui tiennent également compte des risques de conflits dans les communautés. Elle repose sur trois composantes : la consolidation de la gouvernance décentralisée et la coordination des initiatives des partenaires européens ; la promotion de la gestion agro-sylvo-pastorale intelligente face au climat et à la raréfaction des terres exploitables par les activités pastorales ; l’appui des acteurs de la conservation dans la protection et la valorisation durables de leurs zones de chasse et parcs nationaux.

« Ces deux conventions sont alignées sur les objectifs de développement durable des Nations Unies et de la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 du Cameroun », a fait savoir le Chef de Délégation de l’UE au Cameroun. Selon Philippe VAN DAMME, elles constituent un soutien concret à la réalisation de la « Contribution Déterminée au Niveau National du Cameroun » à la lutte contre le changement climatique.

A travers ces accords, « l’UE propose une approche inclusive et intégrée combinant la conservation de la biodiversité et le développement socio-économique », a déclaré le diplomate européen. Pour sa part, le Minepat a indiqué que les deux actions financées marquent l’entrée effective du Cameroun dans l’ère de l’Instrument de Voisinage de Développement et de Coopération Internationale (NDICI). Elles interviennent après le lancement du PIM en février 2022 à Garoua ; programme issu des consultations multipartites riches et denses ayant associé l’Exécutif, le Parlement, le secteur privé, la société civile et les partenaires européens.

Il convient de noter que la cérémonie de signature des deux conventions était précédée de la réunion semestrielle de suivi du portefeuille de coopération Cameroun-UE pour le compte de l’année 2022. Au cours de cette rencontre, les deux parties ont passé en revue l’ensemble du portefeuille et ont proposé des mesures visant à renforcer le partenariat entre le Cameroun et l’Union Européenne.

Source: L'Elite N°215