0

De la banque mondiale à l’agriculture: Manka Angwafo, le visage de l’audace

Tue, 30 Mar 2021 Source: cameroonceo.com

Elle compte parmi les femmes perspicaces qui mènent le changement en Afrique.

Manka S. Angwafo est une femme d’action au destin exceptionnel. En 2015, cette jeune cheffe d’entreprise a troqué son costume de consultante à la banque mondiale pour les bottes d’entrepreneurs agricoles. Le parcours de la promotrice de « GRASSLAND CAMEROON », particulièrement compétente dans l’analyse de la chaîne de valeur et dans l’amélioration de la gestion post-récolte pour les petits exploitants agricoles intrigue et fascine. Son entreprise propose des services pour améliorer les chaînes d’approvisionnement alimentaire en Afrique grâce à un financement abordable et destiné aux petits exploitants. Le principe est simple : elle aide les petits agriculteurs à avoir accès à un financement à faible taux, leur fournit des formations et du matériel agricole pour booster leur production. En contrepartie, les petits agriculteurs remboursent en céréales au moment de la récolte. S’il y’a un reste, elle le rachète (dans la limite des moyens disponibles) pour revendre à des entreprises partenaires. Une trouvaille qui lui a valu au mois de mai 2019, le prix Afrique Sub-Saharienne au cartier Women’s Initiative Awards (une cérémonie qui récompense annuellement 21 femmes entrepreneures de toutes les régions du monde). À 35 ans, la jeune camerounaise est devenue un véritable modèle de courage et de volonté entrepreneuriale.

C’est loin du confort de la vie métropolitaine que Manka Angwafo a trouvé le sens de sa vie professionnelle. La jeune dame aurait pu se contenter de son travail de consultante à la banque mondiale, mais elle a choisi un autre terrain pour exprimer son talent : celui de l’audace.

C’est à l’âge de 17 ans que celle qui est née d’un père camerounais et d’une mère jamaïcaine, s’envole pour les Etats-Unis pour suivre son cursus académique. Elle s’inscrit à l’Université de Tufts et y obtient deux masters (l’un en Economie et l’autre en Relations Internationales).

Dans la foulée de ses études, elle parvient à décrocher des stages dans des entreprises importantes (Tudor Investment Corporation et Hawkpoint Partners) avant d’être recrutée à la banque mondiale en 2009.

Durant l’été 2013, elle rentre au Cameroun et accompagne sa grand-mère au champ pour la récolte. Elle est marquée par les difficultés rencontrées sur le terrain : graines périmées, travail laborieux, outils rudimentaires. À son retour aux Etats-Unis, elle assiste l’oncle d’une de ses amies du lycée dans sa ferme et y apprend tous les rudiments du métier. C’est le déclic. C’est cette expérience qui va nourrir son génie créatif. Après cet apprentissage, la jeune femme décide de rentrer s’installer définitivement au Cameroun.

En 2015, Manka créée sa structure ‘’ Grassland Cameroon ‘’ pour améliorer les conditions de vie des petits agriculteurs. Afin d’accomplir sereinement ses missions, l’entreprise crée des infrastructures permettant de sécher et de conditionner les céréales après les récoltes et sélectionne à travers des Organisations Non Gouvernementales, de petits agriculteurs en situation de vulnérabilité, capables de rembourser en céréales, le financement octroyé. Avant le début de la crise anglophone, plus de 300 familles avaient déjà directement bénéficié de son appui, avec un taux de remboursement estimé à 97%. Une preuve de confiance mais aussi de respect pour son initiative.

Celle qui estime que les femmes font plus d’efforts pour réaliser leurs rêves compte tenue de leurs responsabilités quotidiennes, prête régulièrement sa voix dans des séminaires, pour parler des possibilités qui existent dans l’adaptation des modèles de production pour les agriculteurs africains. Elle est le visage féminin de l’agrobusiness en Afrique.

Source: cameroonceo.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.