1

Dikolo : voici les premières images de l’hôtel Marriott

Dikolo 123 Les populations de Dikolo réclament justice

Sun, 12 Jun 2022 Source: www.camerounweb.com

Les jours passent et les chances de voir l’hôtel Marriot ouvrir ses portes à Douala en 2023 comme convenu s’amenuisent. Les populations qui habitent sur le site convoité par l’investisseur disent n’avoir pas touché les frais d’expropriation promis. L’affaire est sur la table du premier ministre Joseph Dion Ngute qui ne s’est pas encore prononcé.

L’échec de ce projet sera une grosse perte pour l’Etat du Cameroun qui devrait normalement touché 6,5 milliards de francs CFA à la fin du bail de 50 ans. Le site d’information Camerounactuel a publié quelques maquettes de l’hôtel qui allait changer profondément le visage de Douala.

Présenté dans la presse comme le capitaliste sans cœur qui a chassé les populations de Dikolo en violation de tous les textes légaux pour son projet hôtelier, Olivier Chi Nouako a brisé le silence. Lors de son passage sur Vision 4, il a expliqué comment le site Dikolo lui a été proposé par un Sawa. Selon ses explications, il avait vu venir les problèmes et s’était opposé à l’idée de construire son hôtel sur le site de Dikolo.

« Lorsque ce site m'a été proposé, j'avais manifesté une objection. J'avais refusé Dikolo au départ. On m'avait dit que si tu as un terrain où il y a les Sawa, tu auras beaucoup de problèmes. Si vous lisez le rapport de Fritz Tone Tone, il mentionne l'hésitation du promoteur à prendre ce terrain. Je trouvais que ça allait être compliqué », a-t-il expliqué.

legende Image

La genèse

Au cours de son intervention, il a remonté aux origines du projet Hilton Douala qui sera par la suite renommé Mariott Hôtel Douala. Selon les confidences de Olivier Chi Nouako, le secrétaire général de la présidence de la République en 2012, fut la première autorité du pays à valider le projet. C’est ce dernier qui a donné les instructions aux administrations décentralisées de prendre toutes les dispositions afin de trouver une parcelle pouvant abriter les réalisations.

Après plusieurs années de recherches infructueuses, l’enseigne Hilton décide de se retirer du projet. C’est ainsi que le promoteur se tourne vers Mariott, leader mondial de l’hôtellerie. Malgré l’accord du gouvernement, Olivier Chi Nouako a du mal à trouver un site pour abriter son projet. C’est ainsi qu’un natif de la ville de Douala décide de lui venir en aide. Il s’agit de Dr Fritz Ntone Ntone, délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala

« Il a fait la recommandation au premier ministre que Dikolo est le site approprié pour le projet. Il avait souligné deux points majeurs. Il avait indiqué que la ville de Dikolo avait un plan urbain et cette zone de Dikolo était réservée pour le développement d'un pôle hôtelier. Le deuxième argument avancé était que Dikolo était un coin insalubre. On disait que Dikolo en Douala voulait dire poubelles, je ne sais pas si c'est vrai », a-t-il déclaré. Il a tenu à préciser que Dr Fritz Ntone Ntone lui a indiqué que ce site appartenait bel et bien à l’Etat du Cameroun.

« Il avait donné une carte. Il voulait que les 4 ha du côté de Dikolo soient affectés au projet d'hôtel et les 2 ha à côté servent de mini centre commercial. Il proposait 6 ha. Il soulignait que ce site appartenait à l'Etat. C'était le domaine public ferroviaire. Il estimait que les gens qui étaient là-bas n'avaient pas à la base, le droit d'être là et devraient déguerpir », a-t-il confié.

Source: www.camerounweb.com