0

Du 17 juillet au 30 novembre 2021, 43, 46 Kg d’or ont été collectés au Cameroun

Mon, 27 Dec 2021 Source: www.camerounweb.com

▶ Cliquez ICI pour suivre la CAN 2021 ◀

• La production d'or est en hausse au Cameroun

• Du 17 juillet au 30 novembre 2021, 43, 46 Kg d’or ont été collectés

• Cela représente selon la Sonamines une hausse de 93%


Dans une interview accordée à la rédaction de Eco Matin, le Directeur général de la Sonamines, Serges Hervé Boyogueno, dresse le bilan de la société qu'il a la lourde tache de diriger.

La rédaction de CamerounWeb vous propose quelques extraits de son interview.

"Sur le plan opérationnel, depuis le 17 juillet 2021, la Sonamines a repris la collecte de l’impôt synthétique minier libératoire dans différents sites miniers, le suivi et le contrôle de la production de l’or dont les chiffres sont d’ailleurs à la hausse. J’en veux pour preuve la collecte du 17 juillet au 30 novembre 2021, de 43, 46 KG d’or en augmentation de 93%,29 % sur la même période en 2020 et 138, 86 % sur la même période en 2019. La Canalisation de cette substance précieuse, devra quant à elle débuter dans les prochains jours. A ce sujet et en vue d’optimiser cette activité, la Sonamines envisage d’encourager la création par les artisans des coopératives et soutenir celles qui existent déjà, dans l’optique d’un accompagnement maximal en termes de renforcement des capacités et d’appuis divers pour augmenter la production qui sera rachetée par la suite".

"La Sonamine a également participé à la négociation de trois conventions minières, et apporté une touche particulière avec le partage de production dans le secteur de la mine solide et qui est déjà en cours dans le secteur de la mine liquide pour maximiser les revenus de l’État. Il s’agit en effet ici, de récupérer les parts de l’Etat dès la première production sortie d’usine, c’est d’ailleurs plus avantageux pour l’Etat qui peut disposer de ses parts dès l’entame de la production au lieu d’attendre des années encore".

"la Sonamines a un capital social de 10 milliards de FCFA. Cette seule ressource est insuffisante pour impulser le développement de l’entreprise et lui permettre de répondre efficacement aux attentes placées en elle. C’est dans cette optique que nous avons entrepris la maturation des projets en gestation, dont la mise en œuvre permettrait à moyen terme de garantir son autonomie financière. Certains sont déjà bien avancés. C’est ce qui justifie d’ailleurs la demande de quatre permis de carrières et deux permis de recherche auprès de notre tutelle technique".

"Nous avons été heureux et surpris en même temps ; surpris par la réceptivité des titulaires de bureaux d’achats et de cartes de collecteur. Nous avions pensé la tâche plus difficile mais les opérateurs sur le terrain ont été réceptifs. Vous savez que l’Etat dans le cadre de la collecte de l’impôt synthétique prélève 25% sur l’exploitation ; il est question pour nous de discuter avec les exploitants de semi mécanisés pour qu’ils nous revendent tout ou une partie des 75% avec lesquels les opérateurs restent lorsque l’Etat a prélevé sa part".

"Nous avons 4 objectifs majeurs prioritaires et vitaux pour l’année qui s’annonce. Premièrement la Sonamines doit entrer en exploitation en 2022 que ce soit pour les substances de carrière ou les substances comme l’or et le diamant. Ensuite, nous avons la poursuite de la collecte de l’impôt synthétique et les opérations de canalisation d’or et de diamant. Puis, nous avons la maturation des projets. Nous avons des projets industriels, miniers et commerciaux dont la maturation doit être bouclée en 2022. Enfin, nous allons passer à l’offensive dans la recherche des partenariats stratégiques pour pouvoir implémenter les projets que nous allons maturer et ceux pour lesquels nous avons déjà sollicité des permis de recherche auprès de la tutelle technique".

Source: www.camerounweb.com