0

En pleine tempête, Bolloré tente un grand coup au Cameroun

Thu, 4 Nov 2021 Source: www.camerounweb.com

• Le groupe français vient de signer un important protocole d’accord au Cameroun

• Il a été conclu avec les douanes camerounaises et le Singapourien de commerce électronique KiwiPay

• Bolloré est toujours présent au Cameroun malgré les difficultés



Il y a quelques semaines, l’information avait fait l’effet d’une bombe. Le milliardaire Vincent Bolloré concessionnaire de nombreux ports et de plusieurs lignes de chemins de fer envisagerait depuis de vendre ses compagnies sur le continent noir. Selon les informations la banque d’affaires qui serait chargée de vendre ses activités n'est autre que l’américaine Morgan Stanley. Au Cameroun, il est de notoriété publique que le groupe Bolloré n’a pas bonne opinion. Le groupe du Français était lié à plusieurs scandales. Mais manifestement, le groupe veut se réorganiser au Cameroun.

Dans cette optique, un important accord a été signé entre le groupe logistique français Bolloré Transport & Logistics (BTL), les douanes camerounaises et le Singapourien de commerce électronique KiwiPay. Le but de ce protocole d'accord est de développer le commerce électronique au Cameroun et garantir paiement des droits de douane sur les produits du commerce électronique.

Selon le site Investir au Cameroun, il s’agit concrètement, dans le cadre du mémorandum, pour Bolloré de s’occuper des droits de douane et de régler les droits sur les marchandises importées par voie aérienne ou maritime. Cela facilitera ainsi les procédures d'importation et réduira le délai de livraison des marchandises vendues via la plateforme KiwiGo de Kiwipay.

« Ce mémorandum, qui nous lie pour trois ans, est le fruit du Forum Douane-Entreprises, promu par l'Organisation Mondiale des Douanes (OMD), et de l'accord signé en 2015 entre Bolloré Transport & Logistics et l'administration des douanes. Il propose ainsi à la Direction générale des douanes l'opportunité de participer au développement du commerce électronique au Cameroun. Cela permet également d'améliorer la perception des droits de douane générés par ce type de commerce », a déclaré Fongod Edwin Nuvaga, le directeur général des douanes.

« Ce partenariat avec KiwiPay Central Africa marque notre volonté d'anticiper et de relever les défis à venir liés à la croissance du E-commerce au Cameroun. Nos solutions innovantes et évolutives sont parfaitement adaptées aux nouveaux besoins des clients et sont mises en œuvre par des équipes parfaitement préparées à apporter leur expertise à la compétitivité de l'économie camerounaise », commente Serge Agnero, nouveau directeur de BTL pour la région du Golfe de Guinée.

Il faut rappeler que Bolloré après avoir régné en maître sur les ports du Cameroun a progressivement perdu la main, avec des sagas judiciaires à n’en point finir. Avec cette réorganisation, c’est sans doute un repositionnement qui se dessine.

Source: www.camerounweb.com