0

En pleine tourmente, Banque Atlantique Cameroun s’engage dans une contre-offensive

Fri, 8 Oct 2021 Source: www.camerounweb.com

• La Banque Atlantique Cameroun confirme les sanctions contre des dirigeants

• Elle regrette le traitement réservé à cette information

• La banque prend des engagements vis-à-vis de la COBAC



Comme nous l’avions annoncé, certaines institutions financières sont dans la tourmente au Cameroun. Ceci, à la suite des sanctions qui leur ont été infligées par la Commission bancaire de l'Afrique centrale, à l’issue des sessions disciplinaires virtuelles des 25, 26 et 27 août 2021 tenues à Libreville. Ces institutions financières sont accusées de violation des règles liées à la lutte anti-blanchiment et le non-respect des normes prudentielles. Selon le communiqué des travaux, trois banques sont concernées par ces sanctions. Parmi elles, la Banque Atlantique du Cameroun(BACM), dont la totalité des organes sociaux s’est vue infliger des sanctions du régulateur. Un blâme pour non-respect d’une injonction a été servi au PCA Léon Koffi Konan ainsi qu’au DG Eric Valéry Zoa et au DGA, Sayouba Ouedraogo.

La Banque Atlantique Cameroun vient de confirmer la véracité de ses sanctions tout en regrettant le traitement de l’information par les sites internet et les réseaux sociaux. Elle vient de sortir un communiqué en 7 points.

1. Au terme de ses sessions qui se sont tenues fin août 2021, la Commission Bancaire de l’Afrique Centrale (COBAC) a pris des sanctions disciplinaires à l’encontre d’une dizaine d’établissements assujettis, dont Banque Atlantique Cameroun.

2. Depuis la publication de ces sanctions, les citoyens du Cameroun et de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) sont exposés à une série d’articles polémiques et tendancieux, ainsi qu’à une campagne d’intoxication sur les réseaux sociaux et certains sites web d’informations générales, visant à ternir l’image de Banque Atlantique Cameroun et de ses dirigeants.

3.Tout en s’insurgeant contre ces allégations diffamatoires, Banque Atlantique Cameroun tient à rassurer sa clientèle et l’ensemble de ses partenaires qu’elle n’est associée et ne s’associera jamais, ni de près ni de loin, à des faits constitutifs de blanchiment de capitaux, et encore moins à du financement du terrorisme.

La banque continue de collaborer, comme elle l’a toujours fait, avec les instances nationales, sous-régionales et internationales qui font un immense travail de contrôle en matière de conformité, notamment les Agences Nationales d’Investigations Financières (ANIF), le Groupe d’Action contre le Blanchiment en Afrique Centrale (GABAC) et le Groupe d’Action Financière (GAFI).

4. Banque Atlantique Cameroun tient à réaffirmer qu’elle reste attachée aux valeurs de son Groupe d’appartenance, qui ont fait sa réputation depuis de nombreuses années sur le plan panafricain.

5. En tout état de cause, Banque Atlantique Cameroun prend acte de l’ensemble des points soulevés par la COBAC et s’engage à travailler d’arrache-pied pour fournir sans délai à l’organe de supervision bancaire toutes les informations de nature à lever d’éventuels doutes sur la conformité de certaines opérations.

6. Par ailleurs, Banque Atlantique Cameroun continuera de renforcer le dispositif de contrôle de ses opérations en conformité avec les exigences réglementaires les plus élevées.

7. Plus que jamais, Banque Atlantique Cameroun est résolue à poursuivre l’œuvre de développement entamée en 2008, à la reprise d’Amity Bank alors en quasi-faillite, afin d’édifier un acteur majeur du secteur bancaire sous-régional. La banque figure aujourd’hui parmi les 5 premières banques au Cameroun et les huit premières dans la zone CEMAC.

Source: www.camerounweb.com