0

Eneo : les méthodes de lutte contre la fraude en question

Thu, 28 Oct 2021 Source: Défis Actuels

Des consommateurs dénoncent des dérives de certains agents de contrôle et exigent le respect de la réglementation notamment du service de distribution publique de l’électricité et des engagements pris par les différentes parties prenantes.

Certaines associations des consommateurs protestent contre des pratiques liées à la lutte contre la fraude lancée par l’entreprise de distribution de l’énergie électrique au Cameroun. Eneo a en effet lancé depuis quelque temps une opération visant à démasquer le trafic du réseau électrique qui selon elle occasionne des pertes de l’ordre de 60 milliards de francs CFA par an.

L’opération qui consiste à effectuer des descentes sur le terrain pour contrôler les installations des clients comporte des couacs, d’après certains consommateurs. La plate-forme pôle des Associations de consommateurs pour la protection de l’intérêt économique et social (PAIES) relève des irrégularités dans cette procédure.

Quatre faits constituent ses principales récriminations. «Premièrement, nous sommes opposés à la suspension à hauteur d’homme laissant l’insécurité des tiers exposés aux électrocutions, deuxièmement, cessez les facturations frauduleuses sur les lampadaires plutôt rappeler les Consommations sur une courte durée car les connexions de lampadaires sur les réseaux électriques ne peuvent pas incriminés le compteur encore moins le câble d’alimentation tant que ceux-ci ne sont pas trouvés en fraude, cessez de suspendre les clients mis sous contestation en attendant la mise en œuvre de la contre-expertise demandée et respecter toute demande de contre-expertise dans les 72h », énumère Georges Ngono Edzoa, coordonnateur général du PAIES.

Il précise que le PAIES n’est pas contre l’opération de lutte contre la fraude Car, c’est « un facteur de la décroissance du rendement de distribution et d’accroissement des sinistres avec des pertes en vie humaines et matérielles énormes. Mais nous sommes opposés fermement aux dérives et exactions des agents Eneo en violation graves des dispositions du règlement de service de distribution publique de l’électricité et certaines dispositions prises entre les parties Eneo/ARSEL/ Associations consommateurs au cours des discussions en comité ».

Les membres de cette plateforme vont soumettre leurs doléances aux responsables d’Eneo le 28 octobre prochain. Ils ont été invités au siège d’Eneo Yaoundé à cette date pour débattre de leurs préoccupations.

Ils ont en prélude à cette réunion, tenu une concertation le 22 octobre dernier Il faut souligner que la lutte contre la fraude avait fait l’objet de diverses contestations de la part des consommateurs en début d’année. Saisi, l’Arsel avait adressé une mise en garde à Eneo en avril 2021 pour « de nombreux manquements ».

Les différentes parties à savoir Eneo, l’Arsel et les consommateurs avaient finalement trouvé un terrain d’entente après des réajustements faits par Eneo. Un code pour la conduite des opérations sur le terrain avait été défini. Mais le PAIES estime que celui-ci n’est pas appliqué par les agents Eneo.

Source: Défis Actuels