0

Enquête : 110 milliards, zoom sur la fortune cachée des Biya

Zoom Fortune Cachee Paul Biya pèse 110 milliards de FCFA

Thu, 7 Jul 2022 Source: www.camerounweb.com

A Etoudi, les Biya ne se prive de rien. La famille présidentielle s’offre une vie de luxe qui contraste avec la mise du bas peuple. Selon Africa.businessinsider.com, Paul Biya est le dirigeant africain le mieux payé. Avec un salaire mensuel évalué à 620,976 dollars américains soit 39.9687.538 francs CFA, Paul Biya devance de loin le roi marocain Mohammed VI ($488,604 ) ou encore le président sudafricain, Cyril Ramaphosa ($223,500). Le site français richeetcelebre.fr estime à 200 millions de dollars soit près de 110 milliards de FCFA, la fortune du chef de l’Etat.

Le couple présidentiel qui a eu le temps (près de 40 ans au pouvoir) d’amasser une importante fortune a pendant longtemps fait de Genève, sa destination principale. Paul et Chantal Biya y passent de nombreux mois au cours de l’année. L’hôtel Intercontinental où loge la famille présidentielle facturait ses prestations à 40 000 dollars la nuitée selon le journal suisse Le Temps.

« Le président camerounais n’a pas hésité à se payer des vacances extrêmement chères en août 2009. À cette période, il a loué un palace de la Baule de 43 chambres qui coûtaient 42.000 euros la journée. Le montant de son séjour de trois semaines était de 800.000 €, un chiffre qui a suscité une grosse vague de critiques à son égard. Le Cameroun est pourtant l’un des pays au monde où près de 48 % des habitants vivent dans la pauvreté avec un salaire en dessous du seuil minimal. Aussi, le président Paul Biya possédait en 2004 un avion Albatros qu’il remplaça en achetant à un prince saoudien une Boeing 767 – 200. Il détient en outre deux grandes maisons au Cameroun ainsi que d’autres bâtisses en France et en Suisse », détaille richeetcelebre.fr .

Malgré ces dépenses folles, les Biya ont réussi à introduire dans leur patrimoine d’importants immeubles aussi bien en Europe qu’au Cameroun.

La France

Le journal français l’Obs s’intéresse à la fortune de la première dame du Cameroun Chantal Biya et son beau fils Franck Emmanuel Biya. Dans un article intitulé « Immobilier de luxe : comment la France attire l’argent douteux du monde entier », le média révèle que Chantal Biya, officiellement sans profession a acquis 3 immeubles en France dont un à Paris. L’Obs classe les Biya parmi les proches de dirigeants véreux qui font usage d’argent douteux en France

« La femme du chef de l’Etat, Chantal Biya, est, elle, bien moins discrète que son beau-fils, comme en témoignent ses coiffures extravagantes et ses séjours clinquants à Genève avec son mari. Elle est « sans profession », d’après les documents officiels de ses entreprises, ce qui ne l’a pas empêchée de dépenser plus de 2 millions d’euros pour acheter trois appartements dans le 16e arrondissement de Paris, à Levallois-Perret et à Nice entre 1997 et 2009 – dont deux payés cash et le troisième financé par un emprunt à la BNP. », écrit le journal.

Interrogé sur l’origine de sa fortune, Chantal Biya Biya a répondu au média par l’intermédiaire de Pierre François-Xavier Menye Ondo. Ce dernier juge modeste les dépense de l’épouse de Paul Biya. En clair ces trois immeubles ne sont en réalité qu’une infime partie de l’immense fortune amassée par le couple présidentiel qui dirige le Cameroun depuis bientôt 40 ans.

« Des achats qu’elle nous confirme par l’intermédiaire d’un sénateur camerounais, Pierre François-Xavier Menye Ondo, qui est aussi notaire et son associé, avec seulement 1 % des parts dans deux de ces achats. Ce dernier nous fait parvenir « un commentaire très personnel » : « L’épouse d’un président de la République qui achète des biens de cette valeur, associée à un notaire qui exerce depuis trente ans, n’est-ce pas plutôt une preuve de modestie ? », indique le journal.

Malgré leur fortune, les Biya ne sont pas respectés en France. Pour des experts en droit, Chantal Biya fait usage de l’argent douteux pour acquérir ses biens en France.

« L’avocat français William Bourdon, qui a mené quantité de batailles contre des détournements de fonds opérés par des dirigeants politiques, connus sous le nom des « biens mal acquis », pense tout le contraire : « Dans le classement des pays les plus corrompus, Il s’agit d’un pays en tête de liste. L’absence de profession de l’acheteuse est un indice, parmi d’autres, qui aurait dû alerter, et c’est un euphémisme, le notaire. », détaille le média.

Des analystes n’excluent pas l’hypothèse que les biens des Biya acquis en France soient saisis en cas du renversement du régime.

Source: www.camerounweb.com