0

Eperviers : Ferdinand Ngoh Ngoh aussi visé par la dénonciation du Cabinet Atou

Cyrus Et Ngoh Goh Blanchiment de capitaux et Abus de fonctions.

Wed, 25 Aug 2021 Source: www.camerounweb.com

Ferdinand Ngoh Ngoh et Cyrus Ngo’o sont conjointement dénoncés par le cabinet Atou

Ce cabinet les accuse de détournement de biens publics en coaction et complicité

Cyrus Ngo'o a déjà été entendu

L’affaire du Port Autonome de Douala risque de ne pas louper Ferdinand Ngoh Ngoh, le secrétaire général de la présidence de la République. Un document confidentiel, dont nous tenons copie révèle qu’en application des dispositions de l’article 135 alinéas 5 de la loi n° 2005/007 du 27 juillet 2005 portant Code de Procédure Pénale, les personnes dénoncées au Tribunal Criminel Spécial par le cabinet conseil Atou sont : Ferdinand NGOH NGOH, ministre d’État, Secrétaire Général de la Présidence et Cyrus NGO’O, Directeur Général du Port Autonome de Douala ». Les hommes sont accusés pour détournement de biens publics en coaction et complicité, Intérêt dans un acte, blanchiment de capitaux et Abus de fonction.

Selon le document, « dans sa dénonciation, le cabinet conseil Atou explique que derrière ce que la direction générale du PAD brandit comme modernisation du Port, se trouve un système d’endettement crapuleux de l’organisme portuaire qui fait que les banques, au regard des montants vertigineux empruntés, réclament aujourd’hui des garanties. C’est pourquoi NGOH et NGO’O sont prêts à tout pour mettre la main sur l’actif résiduel de l’ex-ONPC, au risque de voir les banques fermer les robinets, ce qui serait la fin du film ». Le vrai problème est selon le document que nous avons reçu, que le Port de Douala a mis sur pied un système de surfacturation et de marchés fictifs. Surtout que les montants surfacturés seraient selon le document, intégralement transférés dans des paradis fiscaux au grand mépris de toute la législation, au nom de la présidence de la République dont le nom est abusivement utilisé dans cette affaire.

Malice

Selon le document, le cabinet conseil Atou accuse Ferdinnd Ngoh Ngoh et Cyrus Ngo’o d’avoir paralysé « toutes les administrations de défenses et de sécurité du Pays, ainsi que celle chargées du contrôle des flux financiers dans le but de faire pénétrer, à titre personnel et privé, sur le territoire camerounais et sans aucun contrôle, tout genre de matériel et d’équipement, y compris du matériel de défense », explique la note. Et d’ajouter : la Douane, la Police et la Gendarmerie Nationale ont ainsi été paralysés au Port de Douala. Pas question d’ouvrir les conteneurs de portsec s.a. « c’est la présidence de la République ! PORTSEC opère d’ailleurs dans tous les Ports et aéroports et de la même façon, sans aucun contrôle douanier, de police ou de gendarmerie dans les aéroports. Au contraire, ce sont des agents de PORTSEC, une entité privée qui contrôlent les agents de police et de gendarmerie dans nos ports et aéroports ».

Source: www.camerounweb.com
Related Articles: