0

Exercice budgétaire 2023 : Les axes d’orientations sont connus

Paul Biya Signature Le président de la République donne des grandes orientations

Wed, 31 Aug 2022 Source: L'Information N°063 du 31 08 2022

Paul Biya a signe le 23 Août dernier, la circulaire n.001 relative à la préparation du budget de l’état pour l’exercice 2023. Une note dans laquelle il donne des orientations sur les priorités.

C’est dans une note que le président de la République donne des grandes orientations qui devront guider l’élaboration du projet de la loi de finance pour l’exécution 2023.

Une circulaire qui s’articule en 80 points fixant les déterminants de l’action publique en 2023, présentant le contexte macro-économique, les orientations générales de la politique budgétaire ainsi que les dispositions pratiques pour ce budget. De ce texte, on retient que : le contexte macro-économique mondial et national s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la politique de développement, économique, social et culturelle de la nation, sous-tendue par la stratégie nationale de développement 2020-2030 ( SND30) qui opérationnalise la seconde phase de la vision 2035. De même la lutte contre les effets négatifs induits par la guerre en Ukraine sur l’économie nationale est mise en revue et la poursuite du plan de relance économique post covid-19, ainsi que des mesures préalables et repères structurels du nouveau programme économique et financier conclu avec le Fond monétaire international (FMI).

Sur le plan fiscal, Paul Biya indique que le Cameroun devra poursuivre la recherche de l’optimisation des recettes internes non pétrolières, promouvoir un environnement fiscal favorable au développement des affaires grâce à des mesures de simplification des procédures et du suivi des contribuables. Trois principales actions seront ainsi mise en œuvre : il s’agit de la poursuite de la mise en œuvre de la politique de la d’import-substitution à travers l’allègement de la charge fiscale sur les biens d’équipements et de production importés ne disposant pas d’équivalent local, la mise en œuvre de concert avec la direction générale des impôts et les autres administrations concernées d’une politique fiscale initiative et de promotion de l’utilisation des matières premières et intrants locaux au détriment de celle importées et enfin la poursuite des efforts de facilitation du dédouanement des marchandises à travers la mise sur pied et la coordination des points uniques de contrôles intégrant toutes les administrations chargées du contrôle des marchandises.

Sur le domaine économique , comme priorité, on a l’accélération de la politique d’import-substituions ,et selon le président de la République elle devra se faire à travers la mise en œuvre du plan de soutien à la production et la transformation des principaux produits d’importation tel que le riz, maïs, blé, sorgo, mil, poisson lait et produits pharmaceutiques.

En ce qui concerne les infrastructures, pour le compte de l’année 2023, le Cameroun va poursuivre la reconstruction des régions en guerre, du Nord-ouest, sud-ouest et l’extrême-Nord, renforcer les infrastructures énergétiques afin de répondre au besoins de l’industrie et des populations. Ceci se fera à travers l’opérationnalisation des barrages hydroélectriques et des centrales solaires destinées à l’électrification des zones rurales, parachever la mise en service des grands projets de première génération, assurer la réhabilitation et la maintenance des infrastructures existantes, développer les infrastructures de transport et désenclaver les bassins de production, afin de faciliter les échanges et l’approvisionnement des marchés aux meilleures conditions possibles.

Outre un autre point éminent est mis en exergue pour la préparation du budget 2023, c’est la poursuite de l’exécution du plan global de réforme des finances publiques. En effet c’est en son cinquième point que le président de la République érigé une priorité sur ces travaux de modernisation « l’élaboration du budget pour l’exercice 2023 devra poursuivre l’exécution des actions contenues dans le plan Global de Réforme des finances publiques, afin de renforcer l’usage du budget- programme aussi bien dans son processus de préparation que dans sa présentation, son exécution et son suivi- évaluation » le dit plan se structure à 5 axes notamment le renforcement des capacités de préparation du budget et l’amélioration de la budgétisation par programme ; le renforcement du civisme fiscal et des capacités de mobilisation des ressources budgétaire ; le renforcement des capacités de contrôle et de maîtrise de l’exécution des budgets ; le développement des audits et vérifications internes et des contrôles externes et la mise en place et renforcement des fonctions d’appui à la gestion des finances publiques.

De manière générale, le plan Global de Réforme des Finances publiques est appelé à participer exigences de la circulaire présidentielle afin que « l’objectif de la politique budgétaire pour l’exercice 2023 reste la poursuite de la consolidation budgétaire en vue d’assurer à l’état des marges de manœuvre budgétaires saines à moyen terme, compatibles avec un niveau d’endettement soutenable et garantissant la viabilité financière de son programme de dépenses adossé sur la SND30 ». Telles sont les grandes orientations majeurs qui permettront au Cameroun d’atteindre l’émergence 2035.

Source: L'Information N°063 du 31 08 2022