0

Filière cacao : la femme rurale s’engage dans la production

Tue, 8 Jun 2021 Source: Le Financier d’Afrique n°938

C’est à la faveur du « Programme femme rurale dans le cacao » lancé le 1er juin dernier à Ihound, localité située dans le département de la Sanaga Maritime.

Après le programme New génération dont les résultats dépassent largement les objectifs fixés, le Conseil interprofessionnel du cacao et du café (Cicc), a lancé le 1er juin dernier un nouveau programme dénommé « Programme femme rurale dans le cacao ». Pour effectuer le lancement de ce nouveau cheval de bataille du Cicc, le ministre de l’Agriculture et du développement rurale, Gabriel Mbairobe et celui du Commerce

Luc Magloire Mbarga Atangana ainsi que les maitres chocolatiers de France qui ont fait le déplacement. « Cette initiative procède de la volonté d’autonomisation économique de la femme qui vit en milieu rural, où sévit une pauvreté et une précarité endémiques, alors qu elle porte une grande part de la charge familiale : cultiver le champ, nourrir la famille et s occuper des enfants… », a expliqué Apollinaire Ngwe, président du Conseil interprofessionnel du cacao et du café.

Concrètement, « ce programme dont les seules bénéficiaires sont les femmes vivant au village, vise à faciliter la création, pour chaque femme retenue, d’une cacaoyère d’un hectare ou d’un demi-hectare, en fonction de la disponibilité de la terre ; assurer la formation de ces femmes dans la cacaoculture et les cultures associées ; pourvoir tous les besoins en intrants, y compris les semences des cultures associées ; soutenir les femmes dans l’exécution des tâches difficiles liées à la mise en place de l’exploitation (abattage sélectif, tronçonnage, trouaison, planting etc…); accompagner les femmes à la mise en place des brigades de traitement et d’entretien; et susciter l’esprit d’en-treprenariat rural» , détail la note d’information du Cicc dont LFA a obtenu copie.

En plus de transformer la femme rurale en véritable entrepreneure agricole tirant des revenus de la culture du cacao, ce programme devrait contribuer, à moyen terme, à augmenter la production cacaoyère nationale, que les pouvoirs publics et les opérateurs de la filière espèrent porter à 600.000 tonnes (365.000 tonnes en 2019) depuis 2020.

Ce programme lancé à Ihound, localité située dans le département de la Sanaga Maritime, va également s’étendre dans tout le pays. « C’est un programme à vocation nationale dont les jalons ont tout simplement été posé à Ihound », a souligné Luc Magloire Mbarga Atangana.

Le ministre de l’Agriculture et du développement rural a pour sa part rassuré les femmes de cette localité quant au soutien du gouvernement. « Elles vont bénéficier d’un encadrement, puisque le rôle de la femme rurale est important pour assurer la sécurité alimentaire. Nous allons leur apporter tout le soutien qu’il faut pour produire en quantité suffisante les vivres agricoles pour nourrir les populations toujours croissantes. Grâce à cette initiative, les femmes rurales vont corttribuer à augmenter les revenus des ménages à travers la culture du Cacao », a indiqué Gabriel Mbairobe.

Concernant le soutien, il faut dire que le Minader n’est pas venu les mains vides..Les femmes de Ihound ont reçu un don constitué entre autres, de trois atomiseurs, dix pulvérisateurs, 50 paires de bottes, 50 paires de gants, 50 combinaisons, 40 machettes.

Source: Le Financier d’Afrique n°938

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.