0

Finances publiques : le Trésor public camerounais se transforme en «banque»

Sat, 18 Dec 2021 Source: La Lettre de la bourse

▶ Cliquez ICI pour suivre la CAN 2021 ◀

Les agents publics et les pensionnés, payés par bons de caisse, percevront désormais leur dû grâce à une « carte Trésor » ou par transfert d’argent. La Direction Générale du Trésor de la Coopération financière et Monétaire va émettre des portefeuilles mobiles interopérables avec service de solde, transfert, virement et paiement.

On parlera bientôt du Trésor banquier au Cameroun, avec l’adhésion de la Direction Générale du Trésor, de la Coopération financière et Monétaire (Dgtcfm) du ministère des Finances (Mrnfi) au Groupement interbancaire monétique de l’Afrique centrale (Gimac). Cela signifie que la Dgtcfm va émettre une gamme de trois cartes interbancaires adossées à des comptes virtuels (salaires, pensions) utilisables sur l’ensemble du réseau des automates [guichets automatiques des billets] (GAB) et des terminaux de paiement électronique (TPE), Ndlr] Gimac au Cameroun et dans la Cemac. La Dgtcfm va aussi émettre un portefeuille mobile interopérable lié au compte virtuel.

Ces informations ont été données par la Dgtcfm le 2 décembre 2021 à Mankomo, une banlieue nord de Yaoundé. C’était à l’occasion d’une session de,la caravane de formation sur la reforme comptable à l’intention de la société civile et des responsables du Stade C2D.

Ce basculement du Trésor public vers la monétique fait suite à l’opérationnalisation de la nouvelle architecture du Compte unique du Trésor (CUT) dès janvier-février 2022. Grâce à la monétique te l’avènement du Trésor banquier, l’Etat veut réduire substantiellement l’utilisation des espèces par les contribuables lors des règlements de leurs impôts et taxes en favorisant l’utilisation du téléphone mobile et des cartes bancaires; collecter le montant net des montants à payer et les reverser à J+l au CUT du Cameroun à la Beac ; payer les salaires et les pensions des agents de l’Etat par cartes bancaires ou mobile money.

Selon Emmanuel Faï, expert au programme supérieur de spécialisation en finances publiques (Pssfp), l’Etat verse chaque mois 4 milliards de FCFA de pensions sous forme de « bon de caisse » c’est-à-dire payé en espèces dans les guichets du Trésor. De même, sur une masse salariale mensuelle moyenne de 100 milliards de FCFA de la fonction publique, près de 20 milliards sont payés par bons de caisse. Bientôt, toutes ces personnes percevront leur dû soit par « carte Trésor » soit par transfert d’argent via le mobile money. Pour eux, la Dgtcfm a mis en place un système d’annonce, SMS banking, relevé de compte, consultation de solde, transfert, virement, paiement, etc.

Recettes et dépenses sécurisées

Chaque année, le budget de l’État prévoit environ 65 milliards de FCFA de recettes de services que le ministère des Finances peine à collecter à cause des dispersions diverses. A l’avenir, la Dgtcfm compte installer des TPE dans chacune de ces structures. Ainsi, l’usager qui dispose de sa carte bancaire n’aura qu’à l’introduire dans le terminal pour effectuer son opération. C’est un peu comme s’il s’agissait d’un virement bancaire mais l’usager gagne 48 heures car il n’aura plus besoin d’aller s’aligner à la banque pour déposer l’ordre de virement puis’ revenir 24 heures après pour retirer l’attestation de virement…

Par exemple, hormis Yaoundé, Douala et quelques grandes villes, la plupart des postes comptables des douanes continuent de percevoir les droits de douane en espèce. Avec des TPE, ces recettes seront mieux recouvrées et bien sécurisées, en temps réel. Du reste depuis la loi de finances 2020, toutes les recettes publiques doivent être payées par voie électronique au moyen du téléphone mobile, par virement, par télépaiement ou en espèces auprès des guichets de banques. La nouvelle architecture du CUT permet donc de s’aligner à cette exigence légale.

Source: La Lettre de la bourse