0
Business News Wed, 29 Sep 2021

Fraude: 60 milliards de perte sur l’électricité

Dans le cadre de la lutte contre la fraude sur l’électricité, Eneo Cameroon annonce qu’elle déploie actuellement une vaste campagne de contrôle des installations sur l’étendue du territoire.

L'installations des clients conformément à l’article 13 du Règlement du Service de distribution publique d’électricité au Cameroun. (…) La lutte contre l’utilisation illégale de [électricité préserve l’intérêt général. Eneo Cameroun souhaite vivement l’implication de tous. Lorsqu’une équipe de contrôle se présente chez vous, il vous est demandé de collaborer avec elle pour faciliter l’opération », explique l’entreprise

Par ailleurs, Eneo Cameroon invite les usagers qui se savent en situation irrégulière à se rendre spontanément à leurs agences afin de faire normaliser leurs installations et éviter les désagréments d’une procédure pouvant aller jusqu’aux poursuites judiciaires.

Selon le concessionnaire du secteur de l’électricité, 30% de l’énergie distribuée est absorbée par les réseaux non. conventionnels et les pratiques irrégulières. Cette proportion représente une perte estimée à 60 milliards de FCFA par an.

Le secteur électrique se voit ainsi privé de l’argent qui devrait servir aux investissements pour l’amélioration de la qualité de service. Ces irrégularités mettent les biens et les personnes en danger, affectent le réseau électrique et dégradent la qualité de l’énergie.

Conversion des fraudeurs

La société Eneo a réussi à ramener dans son portefeuille clients 28224 anciens fraudeurs du réseau électrique national, à la faveur des opérations de lutte contre la fraude au cours de l’année 2019, apprend-on du rapport officiel de cette entreprise contrôlée par le fonds d’investissement britannique Aclis.

« Un client illégal est un consommateur qui n’est pas connu du fichier clients d’Eneo. Par conséquent, soit il pique en direct sur les installations d’Eneo, soit il est sur un réseau illégal construit par un baron de la fraude. Ce client illégal, quand il est découvert, est de prime abord déconnecté du réseau; et il lui est servi une facture de régularisation pour les consommations non payées. Ensuite, il lui est proposé de s’abonner légalement.

S’il est d’accord, il suit le processus normal d’abonnement ou de branchement selon son cas, et est de nouveau connecté au réseau dans un cadre légal», explique une source interne à l’entreprise, qui détaille ainsi le processus ayant conduit à la reconversion de ces anciens fraudeurs.

qui est important d noter est qu’outre lu sécurité des clients, la justice sociale, l’un des enjeux de la lutte contre la fraude est l’amélioration de la santé financière du secteur, afin d’accélérer les investissements pour améliorer la qualité de ‘ service et l’accès à l’électricité», confie un cadre de l’entreprise.

Cette enveloppe, souligne-t-on chez Eneo, « est largement supérieure au budget d’investissement d’Eneo pour 2020 (45,7 milliards de FCFA), couvrant les besoins dans la production, la distribution, le commercial, etc. C’est aussi l’équivalent d’au moins deux centrales solaires de 25 mégawatts, ou du raccordement au réseau électrique de plusieurs centaines de localités, ou encore l’acquisition de plus de 1 800000 nouveaux compteurs prépayés,, etc. ».

Fort des préjudices financiers que la fraude électrique cause au secteur en général, Eneo mène Une véritable chasse à ce qu’il appelle «les barons de la fraude».

«Ces 12 derniers mois, par exemple, environ 60 barons de la fraude ont été mis à la disposition de la justice; un baron étant un acteur qui entretient, de manière illégale, un réseau électrique pouvant alimenter jusqu’à une centaine de ménages», souille une source autorisée, qui précise que dans le même temps, «plus.de 10 agents Eneo ont été licenciés pour intelligence avec les réseaux indélicats».
Source: Expression Economique