0
Business News Wed, 29 Jul 2020

Gestion des personnels de l’Etat et de la solde : un nouveau Sigipes en étude

La première session du Comité interministériel a été présidée hier à Yaoundé par le ministre Joseph LE, en présence de quelques membres du gouvernement.

Les membres du Comité interministériel chargé de l’assistance du prestataire, du suivi et du contrôle de la mise en œuvre d’un nouveau Système informatique de gestion intégrée des personnels de l’Etat et de la Solde (projet Sigipes-2) ont du pain sur la planche. Ils ont environ 24 mois pour doter l’Etat d’un système performant, efficace et moderne de gestion des ressources humaines et de la solde. Aussitôt installés hier, les concernés se sont mis au travail, pour examiner les termes de références de ce projet et des appels à manifestation d’intérêts et les dossiers d’appel d’offres. C’était à l’occasion de leur première session présidée par Joseph LE, ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, par ailleurs président dudit comité. Des travaux qui ont connu la présence du ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur, le Pr. Jacques Fame Ndongo et du ministre délégué à la présidence, chargé des Marchés publics, Ibrahim Talba Malla.

Avant toute chose, le président du Comité interministériel a tenu a rappeler le bien-fondé de cette nouvelle version du projet Sigipes. D’après le Minfopra, dans la nouvelle vision que le gouvernement a du projet Sigipes, l’automatisation du traitement des dossiers avec ses corollaires que sont la simplification et la mutualisation des ressources informatiques entraînera une véritable révolution dans la gestion des ressources humaines de l’Etat. En outre, grâce à ce nouveau Sigipes, le Cameroun se donne pour objectif de faire partie du cercle restreint des pays africains disposant d’un système intégré pour la gestion des ressources humaines au niveau de l’administration publique.

Pour éviter de retomber dans les travers de la première tentative de mise en exploitation du projet Sigipes 2 (entre 23 décembre 2013 et 27 octobre 2015) qui n’avait pas été concluante à cause de nombreuses défaillances observées à l’époque, Joseph LE s’est voulu clair : le processus de sélection du nouveau prestataire en charge de tous les aspects techniques de la nouvelle phase doit s’opérer à travers un dialogue compétitif, rigoureux et méticuleux. Selon le Minfopra, le nouveau Sigipes est un outil fondamental pour la gestion combinée des effectifs de la solde de l’Etat du Cameroun. « Raison pour laquelle, nous devons tout mettre en œuvre conformément aux hautes directives du président de la République, répercutée par le Premier ministre, chef du gouvernement pour que Sigipes-2 voulu dans cette version par la haute hiérarchie soit mis en œuvre et devienne assez rapidement opérationnel », a-t-il souligné.

Source: cameroon-tribune.cm

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter