1

Hausse illicite des prix : Luc Magloire Mbarga Atangana tape du poing sur la table

Luc Magloire Mbarga Atangana Ministre Du Commerce C’est depuis le 14 avril 2022 que les deux arrêtés sont en vigueur

Wed, 20 Apr 2022 Source: www.camerounweb.com

• Luc Magloire Mbarga Atangana vient de signer deux arrêtés

• C’est depuis le 14 avril 2022 que les deux arrêtés sont en vigueur

• Le ministère du commerce promet des sanctions dans les prochains jours lors des contrôles dans les marchés



Le ministre du commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana vient de signer deux arrêtés qui fixent le cadre normatif des prix des produits de grande consommation.

C’est depuis le 14 avril 2022 que les deux arrêtés sont en vigueur. L’un rend obligatoire le dépôt préalable des barèmes des prix de certains produits de grande consommation, et l’autre fixe la liste des produits et services dont les prix et tarifs sont soumis à la procédure d’homologation préalable.

Les producteurs, importateurs et commerçants grossistes des huit produits (pâtes alimentaires, la sardine à huile, la margarine, les alcools et spiritueux, les détergents, les savons de ménages, les emballages, les câbles et fils électriques, les peintures et carreaux) sont obligatoirement tenus, désormais, avant toute mise en vente à déposer auprès des responsables du ministère du Commerce, le barème des prix desdites marchandises.

S’appuyant sur la loi du 21 décembre 2015 régissant l’activité commerciale au Cameroun, cet acte réglementaire rappelle par ailleurs en son article 77 qu’aucune mise en vente sur le marché national n’est possible sans la présentation dudit document.

Le deuxième arrêté rappelle que la fixation des prix de certains produits et services de grande consommation dont 17 (riz, poisson, gaz domestique, ciment, pain, huile végétale raffinée, fer de béton, services portuaires) au total est décidé de commun accord par l’État et les commerçants avant leur mise en vente, selon l’article 44 de la même loi.

Toutes les dispositions antérieures contraires à ces deux arrêtés sont abrogées. Les commerçants véreux qui profitent du contexte inflationniste pour hausser illégalement les prix de certains produits sont prévenus. Car le ministère du commerce promet des sanctions dans les prochains jours lors des contrôles dans les marchés.

Source: www.camerounweb.com