0

Impôts: un commerçant dénude un réseau de corruption des Chinois au Cameroun

Fri, 24 Sep 2021 Source: www.camerounweb.com

• Comme dans plusieurs pays d'Afrique, plusieurs commerçants chinois opèrent aux Cameroun

• De plus en plus imposants, ces Chinois auraient même développé des réseaux de corruption

• Mme Alice Maguedjio, commerçante camerounaise dévoile le réseau sur ABK Radio


Invité dans l'émission ABK Matin, la présidente du Syndicat des commerçants détaillants du Wouri (Sycodew) a exprimé l'inquiétude de certains commerçants sur l'attitude de leurs concurrents chinois au Cameroun.

Dans sa prise de parole, Mme Maguedjio a dénoncé ces commerçants chinois qui jouent avec le fisc en ne délivrant pas des reçus à leurs clients et s'en sortent en donnant des dessous de table aux contrôleurs.

"Nous sommes dans un pays où l'étranger est plus chouchouté et choyé que le national. Prenons le cas des Chinois par exemple, ils sont là peste de toutes ces choses là. Quand nous achetons chez les Chinois, ils ne nous donnent pas de reçu et pendant les contrôles, ce sont les commerçants nationaux qui paient les peaux cassées pendant que les contrôleurs reçoivent leur pactole de la part de ces Chinois", a déclaré Mme Maguedjio.

"Il est plus difficile d'avoir un visa pour la Chine que pour les États-Unis. Parce que quand tu demandes un visa pour la Chine, on te demande ce que tu veux y faire. Si tu dis que tu veux acheter des marchandises, ils vont t'envoyer chez leurs frères ici au Cameroun plutôt que de vous donner le visa", ajoute t-elle.

La commerçante s'est également montrée très critique envers les autorités camerounaises pour le traitement qu'ils réservent aux commerçants, notamment ceux des marchés.

"Le marché Mboppi est l'espace le plus cher actuellement dans la ville de Douala. Quand un particulier n'arrive pas à obtenir un espace par la voie légale, il va voir les autorités et leur donne de l'argent. Elles viennent en suite nous chasser pour vendre… Nous payons chaque mois une somme de 4000 FCFA pour la place. Nous sommes environ 2000 commerçants et si on calcule, on se retrouve à 8 millions par mois qui rentrent dans les caisses de l'État. Malgré cet argent, nous n'avons même pas des lampes, et c'est récemment qu'on nous a construit une toilette après nos nombreuses plaintes", déclare Mme Maguedjio.

Plusieurs réseaux de trafic de ressortissants étrangers ont été démantelés au Cameroun Ces dernières années.

En août 2019, un réseaux de trafic mafieux d'or en provenance de la région de l'Est a été saisi à l'aéroport international de Douala. L'on parle d'une marchandise estimée à 1,5 milliards de F CFA.

Source: www.camerounweb.com