0
Business News Tue, 12 Apr 2022

Importation de pizzas dangereuses au Cameroun : l'ambassade de France saisie!

Vingt-trois pays dont le Cameroun ont reçu des pizzas surgelées Fraich’Up de la marque Buitoni, considérées par les autorités sanitaires françaises comme à l’origine de plusieurs cas graves de contamination d’enfants par la bactérie E.coli en France.

Le scandale des pizzas surgelées Fraich’Up de la marque Buitoni secoue de nombreux pays dont le Cameroun. À l’instar des 22 autres pays ayant reçu ces pizzas considérées par les autorités sanitaires françaises comme à l’origine de plusieurs cas graves de contamination d’enfants par la bactérie E.coli, le Cameroun voudrait totalement fermer ses portes aux pizzas Fraich’Up.

En plus de la France, de la Belgique et du Luxembourg, où elles ont fait l’objet d’un rappel, ces pizzas ont été distribuées en Suisse, Andorre, Saint- Martin, Slovénie, Qatar, mais aussi au Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, République du Congo, République démocratique du Congo, Djibouti, Gabon, Guinée, Madagascar , Mali, île Maurice, Maroc, Niger , Sénégal, selon une notification du mécanisme d’alerte international sur les risques alimentaires (le RapidAlert System for Food and Feed).

Les pizzas de la gamme Fraich’Up sont toutes fabriquées à l’usine de Buitoni à Caudry, où la production a été interdite par la préfecture suite à deux inspections d’hygiène. «Buitoni ne vend pas de pizzas Fraich’up en direct à l’étranger», a déclaré un porte-parole de la marque chez nos confrères de l’AFP.

«Les Pizzas Fraich’up sont distribuées et commercialisées à des distributeurs/revendeurs en France, lesquels peuvent exporter et revendre de leur propre initiative dans des magasins implantés à l’étranger», a poursuivi le représentant de Buitoni. Des sources affirment que Nestlé, propriétaire de Buitoni, a lancé un rappel massif des produits concernés le 18 mars.

Depuis, des analyses ont confirmé «un lien entre plusieurs cas et la consommation de pizzas surgelées de la gamme Fraîch’Up de la marque Buitoni contaminées par des bactéries Escherichia coli», selon un communiqué publié par les autorités sanitaires françaises. Ces dernières ont donné l’alerte après que des dizaines d’enfants français sont tombés malades. Deux sont décédés, même si le lien avec les pizzas n’a pas été confirmé dans leurs deux cas.

Yaoundé interpelle Paris

Les autorités sanitaires rappellent par ailleurs la nécessité de consulter un médecin en cas d’apparition,

dans les dix jours après la consommation de la pizza, de diarrhées, douleurs abdominales ou vomissements. Nos sources affirment qu’une enquête pour «homicides involontaires», «tromperie» et «mise en danger d’autrui» a été ouverte par le parquet de Paris. L’Ong Foodwatch a été la première à affirmer dans un communiqué que les pizzas Fraîch’Up fabriquées en France avaient été «commercialisées dans 15 pays africains au moins».

«Le nombre des inspections sur la sécurité sanitaire des aliments a diminué de 33% entre 2012 et 2019 du côté de la Direction générale de l’alimentation», affirmait aussi l’association, qui dénonce un manque de moyens des autorités de contrôles sanitaires en France.

Selon les informations du Messager , depuis le déclenchement de ce scandale, les autorités camerounaises ont saisi l’ambassade de France à Yaoundé, et a demandé des informations complémentaires à son ambassade de Paris.

Signalons que Escherichia coli, dite E.coli, désigne toute une famille de bactéries, qui sont très loin d’être toutes dangereuses pour la santé. Au contraire, expliquent les spécialistes, elles sont présentes en grand nombre dans l’appareil digestif où une partie d’entre elles jouent un rôle dans le bon fonctionnement de l’organisme. Mais certaines variétés d’E.coli peuvent, à l’inverse, provoquer des intoxications.
Source: Le Messager N°5990