0

La banque mondiale étoffe son portefeuille au Cameroun

Wed, 13 Oct 2021 Source: Le Quotidien N° 705

La banque mondiale a attribué trois accords de financement de projets de développement au Cameroun hier mardi 12 octobre 2021. La partie camerounaise était représentée par le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minépat) Alamine Ousmane Mey et le directeur des opérations de la Banque mondiale (BM) en ce qui concerne l’institution financière. L’objectif ici était de mettre sur pied des programmes adaptés aux besoins du marché du travail.

Les signatures ont été apposées sur le document par le ministre en charge de l’économie Alamine Ousmane Mey et le directeur des opérations de la banque mondiale Abdoulaye Seck qui n’a d’ailleurs pas manqué l’occasion de se prononcer sur l’importance des projets bénéficiaires notamment l’autonomisation des jeunes filles qui se révèle être d’une grande priorité afin d’inculquer à la jeune fille une éducation de valeur pouvant aboutir à l’obtention d’un emploi de qualité.

Ainsi, trois nouveaux projets viennent gonfler le portefeuille de la banque mondiale au Cameroun qui passe de 15 à 18 projets. D’après le Minepat, cette enveloppe servira au financement de trois projets à savoir le projet d’aménagement et de valorisation des investissements dans la vallée de la Bénoué dont le montant est fixé à 220 millions de dollars, le projet régional sur l’autonomisation de la femme et le dividende démographique pour le Cameroun ( Swedd2) à hauteur de 75 millions de dollars et le projet d’appui au développement de l’enseignement secondaire et des compétences pour la croissance et l’emploi (PADESCE) pour 125 millions de dollars. Pour un montant égal à plus de 400 millions de dollars soit 236 milliards de Francs CFA.

C’est au cours de la 2e session des travaux du comité technique interministériel d’experts chargés de l’examen des dossiers de maturité des projets d’investissement public précisément le 09 août 2021 que ces trois projets ont été validés.

S’agissant du projet viva-Benoué, cet accord va lui permettre de passer de 1000 ha à 14000 ha cultivables. Avec pour objectif de fournir les services d’irrigation et de drainage durable dans les parcelles cultivables de la vallée. e SWEDD2 quant à lui est focalisé sur l’autonomisation des jeunes femmes non scolarisées dans les régions du Nord, l’Extrême-Nord et l’Adamaoua.

Le PADESCE à son tour vise à améliorer l’accès équitable à un enseignement secondaire de qualité et à une formation technique et professionnelle adaptée au marché avec un accent sur la jeune fille.

Au sorti de la cérémonie de signature des trois nouveaux accords de financement, le directeur des opérations de la banque mondiale au Cameroun a placé ces trois projets comme étant des preuves d’une bonne relation entre le Cameroun et la banque mondiale.

Source: Le Quotidien N° 705